l'info en continu

L’ECC rappelle au gouvernement que « la gratuité ne doit pas sacrifier la qualité » de l’enseignement

- Publicité-

Dans sa déclaration sanctionnant la 58ème session extraordinaire du comité exécutif national de l’ECC ce 27 octobre, les pères religieux se sont également prononcés sur la situation relative à la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire.

Sur ce, l’ECC a annoncé son soutien à la gratuité tout en rappelant que cette dernière ne doit pas sacrifier la qualité de l’enseignement.

- Publicité-

« Saluons et soutenons la mesure de la gratuité de l’enseignement prônée par le Président de la République. Recommandons au gouvernement de respecter les engagements pris pour la prise en charge correcte des enseignants », disent-ils.

Les responsables de l’ECC rappellent à l’état congolais que « la gratuité ne doit pas sacrifier la qualité de l’enseignement et le vécu du personnel enseignant. Demandons à l’État congolais de construire de nouvelles écoles pour faire face à l’afflux de nouveaux élèves, d’en agréer d’autres ainsi que de nouvelles classes pour désengorger celles qui sont pléthoriques ».

Quant à la situation de la taxe RAM qui dérange plus d’un, l’Eglise du Christ au Congo « recommande la suppression pure et simple de la taxe RAM car l’environnement actuel ne s’y prête pas ».

Dans la foulée, l’ECC dénonce et condamne avec force les « menaces, les insultes et campagne de dénigrement » dont elle est victime ainsi que ses responsables.

Bernard MPOYI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU