l'info en continu

ESU : Muhindo Nzangi oriente les étudiants des facultés de médecine fermées vers d’autres universités « viables »

- Publicité-

Dans sa note circulaire numéro 035 du 25 octobre 2021 le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Muhindo Nzangi Butondo rappelle que « pour des fins de traçabilité de leur scolarité, les étudiants seront orientés vers les universités dont les facultés de médecine ont été déclarées viables. Pour des raisons d’efficacité, mon ministère à identifier 9 établissements dont les facultés de médecine vont fonctionner exceptionnellement comme des auditoires délocalisés sous la tutelle de certaines universités déclarés viables »

Les mesures suivantes ont été prises pour l’encadrement des étudiants des classes montantes des établissements concernés par la décision de retrait de l’autorisation de fonctionnement des facultés de médecine de certaines universités pour non viabilité (cfr Arrêté ministériel numéro 036 MINESU/CABMIN/MNB/RMM/2021 du 18 octobre 2021 portant fixation des conditions d’admission aux études de médecine dans les universités publiques et privées de la RDC.

- Publicité-

Ainsi, parmi les universités retenues il y a : -Université de Kolwezi, Université Notre Dame du Kasaï à Kananga, Université de l’Uele à Isiro, Université Joseph Kasa vubu de Boma, université Simon Kimbangu de Kinshasa , leurs facultés vont fonctionner sous la tutelle de l’université de Kinshasa.

  • Université de Bunia, sous la tutelle de l’université de Kisangani ;
  • Université de Kamina et l’université de Kalemie sous la tutelle de l’université de Lubumbashi ;

-Université de Mbuji-Mayi sous la tutelle de l’université officielle de Mbuji-Mayi ;

Dans sa circulaire, le patron de l’ESU précise que « les étudiants de ces 9 universités ainsi que ceux provenant des universités ayants des facultés de médecine non viables seront soumis à un concours organisé par les universités qui assure la tutelle desdites facultés ». Et d’ajouter, « la formation des étudiants admis est assurée par les doyens des facultés de médecine des universités de tutelle ».

La tutelle s’arrêtera avec la fin de la formation des étudiants. « Elle peut aussi s’arrêter aussitôt que l’établissement sous tutelle aura remplit les conditions de viabilité et aura obtenu du ministère de l’enseignement supérieur et universitaire l’autorisation d’ouverture de la faculté de médecine », précise le ministre Muhindo Nzangi Butondo.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU