l'info en continu

La Police disperse à gaz lacrymogène une marche des enseignants des écoles catholiques contre Tony Mwaba

- Publicité-

La marche organisée ce lundi 25 octobre par plusieurs syndicats des enseignants dont le syndicat des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT), contre le ministre de l’EPST Tony Mwaba et pour exiger l’amélioration de leur condition de travail a été dispersée par les éléments de la police nationale congolaise à coup des gaz lacrymogène au niveau du rond point victoire dans la commune de Kalamu.

Ces derniers exigent du ministre, l’amélioration de leur condition de travail principalement l’augmentation de leur barème salarial.

- Publicité-

Ces enseignants invitent leurs collègues qui hésitent à manifester de leur rejoindre car, disent-ils, il n’y a que les enseignants qui peuvent revendiquer leur droit.

« Nous sommes en colère, nous marchons contre le ministre puisqu’il ne veut pas respecter nos engagements. C’est ça qui a fait que nous manifestons aujourd’hui. Il y a des camarades qui traînent d’emboîter le pas, nous leurs demandons de venir nous rejoindre puisqu’il n’y que nous les enseignants qui pouvons revendiquer nos droits », a déclaré un manifestant.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila à travers une correspondance, avait interdit la tenue de cette marche. Il avait, dans la foulée, appelé la police nationale à faire appliquer cette disposition.

Notons que le bras de fer Gouvernement et banc syndical a débuté depuis la rentrée scolaire de l’édition 2021-2022, le 4 octobre de l’année en cours, entre le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique et les enseignants des écoles conventionnées catholiques. Ces derniers ne jurent que sur l’amélioration de leur salaire avant de reprendre les cours.

Bernard MPOYI

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU