PUBLICITÉ

Abibu Sakapela soumet les problèmes de la centrale hydroélectrique de la Tshopo au ministre des Ressources hydrauliques

Le ministre des Ressources hydrauliques et électricité Olivier Mwenze Mukaleng a reçu Jeudi dernier le gouverneur de la province de la Tshopo Maurice Abibu Sakapela, venu lui soumettre le problème de la panne de la centrale hydroélectrique de la Tshopo depuis plus de trois mois, renseigne l’ACP.

Les pièces de la centrale hydroélectrique de la Tshopo en panne ont été envoyées à Likasi pour réparation. C’est à ce titre que le gouverneur de la Tshopo voulait également s’informer sur la fin de ces travaux de reconditionnement des pièces en panne.

En réponse à la préoccupation du gouverneur, le ministre Mwenze a rassuré son hôte que cette situation préoccupe le gouvernement au plus haut niveau que lui-même.

Il a ajouté qu’en sa qualité du ministre de tutelle du secteur, il avait effectué une visité pour se rendre compte des travaux de réparation de cette centrale.

« Le ministre nous a expliqué comment sont effectués les travaux dans la centrale. Il faut beaucoup de technicités; sur les huit pièces commandées, cinq sont déjà fin prêt et les trois restantes, une ou deux doivent être fabriquées », a indiqué à ACP, le gouverneur, soulignant que ces travaux nécessitent la technicité et la lucidité.

Sur les huit pièces, cinq sont reconditionnés et les trois autres sont en train d’être réparées, cela n’attend que le réassemblage au niveau de la centrale de Kisangani où les engins de la SNEL sont mobilisés pour remettre en état le groupe no.3.

Il a également recommandé au gouverneur l’usage l’énergie photos voltaïques pour l’éclairage public, avant que soit remise en service la centrale.

Le gouverneur Abibu Sakapela a profité de la circonstance pour plaider auprès du gouvernement pour que la SNEL soit dotée d’une quantité suffisante du carburant et de lubrifiant pour donner de manière intermittente du courant à la population à travers la centrale thermique.

Il a, à ce sujet, relevé à l’attention du ministre Mwenze qu’il n’attend que les données chiffrées et techniques de la SNEL pour la mise en service de la centrale thermique.

À Kisangani, ce Lundi, la population a marché dans la rue pour exiger le rétablissement du courant. Depuis 3 mois, la troisième ville congolaise est plongée dans l’obscurité.

Serge Sindani

- Publicité -

EN CONTINU