PUBLICITÉ

Exploitation forestière : le Gouvernement s’emploie à assainir 156 anciens titres

En marge de la vingtième (20è) réunion du Conseil des Ministres, le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, a rapporté qu’en exécution des recommandations du Président de la République, Félix Tshisekedi, faites au cours de la 24è réunion du Conseil des Ministres, la Vice-Première Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Ève Bazaiba, a fait le point des préparatifs de la participation de notre pays à la COP 26 ainsi que des mesures prises au sujet des contrats de concession forestière.

À en croire, Ève Bazaiba, l’assainissement du secteur de l’exploitation forestière a dénombré 156 anciens titres qui ont été soumis à l’examen de la Commission.

De ces 156 anciens titres, 81 titres représentant une superficie de 15 millions d’hectares ont été déclarés convertibles. À la clôture du processus, 57 titres soit 10 millions d’hectares ont été effectivement convertis en contrats de concession forestière, 16 rétrocédés à l’Etat Congolais, 5 convertis en concessions de conservation et 3 étaient en sursis.

En outre, indique la même source, si pour la revisitation des concessions forestières les experts du Ministère sont à pied d’œuvre, en ce qui concerne les contrats illégaux et douteux, un Projet d’Arrêté portant suspension des six contrats identifiés a été soumis à l’appréciation du Conseil des Ministres.

L’évaluation de l’initiative « Jardin scolaire – 1 milliards d’arbre à l’horizon 2023 » indique, selon Patrick Muyaya, que dans les cinq provinces pilotes retenues, la superficie couverte est estimée à 351.268,84 hectares, soit plus de 355 millions d’arbres plantés. Cela est équivalent à 35,52% de taux de réalisation.

La Vice-Première Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable a également fait le point des dispositions prises pour une meilleure participation de la RDC aux travaux de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique prévue à Glasgow en Ecosse du 31 octobre au 12 novembre 2021.

Durant ces assises, précise le porte-parole du gouvernement, la République Démocratique du Congo va se présenter en pays-solution pour ce défi crucial de survie de l’humanité. Après débat et délibérations, le Conseil a adopté ce dossier.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU