l'info en continu

Pour éviter le retard dans le processus électoral, la LYREC appelle F. Tshisekedi à investir le staff de la CENI

- Publicité-

La Ligue des Jeunes pour la Renaissance du Congo (LYREC), a appelé ce vendredi 22 octobre 2021, le Président de la République Félix Tshisekedi, à investir les membres nouvellement entérinés à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour cette organisation, agir de la sorte éviterait le retard dans le processus électoral.

Pour ce faire, la LYREC à travers son Coordonnateur pays, Justus Tshikona, dit ne pas être d’accord avec les dialogues interminables qui, à l’en croire, ne servent pas à la population congolaise mais juste au partage de pouvoir entre un petit groupe d’individus.

- Publicité-

«Nous sommes aujourd’hui dans une approche de l’état de droit, je pense que le processus de l’entérinement du nouveau bureau de la CENI a été fait dans le respect des principes de l’état de droit. Ça ne reste qu’au Chef de l’État d’investir le nouveau staff, afin que celui-ci se mette au travail (…)», a déclaré Maître Justus Tshikona.

D’après le Coordonnateur pays de la LYREC, la charte des confessions religieuses est claire en ce que, faute de consensus, c’est le mode électoral qui l’emporte.

Pour la LYREC, sur le plan des principes, l’Assemblée Nationale a été au rendez-vous de l’effectivité de l’état de droit, et que le droit est au-dessus des sentiments individuels.

En revanche, la LYREC indique que le dialogue entre les différentes forces vives reste incontournable dans la démocratie en pleine maturation. Nonobstant, cette organisation rejette le dialogue consistant au partage du pouvoir.

Dans la foulée, la Ligue des Jeunes pour la renaissance du Congo, insiste sur l’organisation des élections municipales et locales dans la joute électorale de 2023, en vue de garantir la gouvernance de proximité.

«Notre prochain combat est que, lorsque le bureau de la CENI sortira le calendrier électoral, que les questions liées aux élections municipales, locales et urbaines jouissent d’une priorité afin que la démocratie soit achevée ou totale, que le pays soit animé par les autorités qui sont légitimes à tous les niveaux et que les entités territoriales décentralisées qui souffrent encore des crises de gouvernance puissent décoller», a recommandé Maître Justus Tshikona.

En somme, la LYREC invite aussi la jeunesse congolaise à ne pas céder aux manipulations politiciennes qui, selon elle, visent seulement leurs propres intérêts. Et, à ne pas aussi céder à la corruption.

Christian Okende

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU