l'info en continu

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile s’installe à Kisangani

- Publicité-

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI-Chumvi ya Congo), plateforme citoyenne et non partisane, chère à Jean-Chrysostome Kijana, vient de poser ses piliers à Kisangani, dans la province de la Tshopo, pour « une mission d’accompagnement du peuple au changement de mentalité et de l’éveil collectif à la conscience nationale. »

Dans une double cérémonie organisée Mardi 19 Octobre à Kisangani, un comité provincial qui va désormais piloter cette structure dans la Tshopo a été présenté au public. Il s’agit du président provincial Jordan Saidi Atibu, activiste citoyen pro-démocratie, qui sera secondé de deux vice-présidents et d’un comité composé d’une dizaine d’animateurs.

- Publicité-

Pour Jean-Chrysostome, président national de la NDSC, cette équipe devra oeuvrer pour le bien du peuple et le développement des sociétés. Il a ainsi appelé les membres de sa structure au sens le plus élevé de la probité, de l’engagement et de la citoyenneté.

De son côté, Jordan Saidi Atibu a estimé que la différence de cette nouvelle structure citoyenne à Kisangani, va se concentrer dans l’approche « action pour le changement. »

« Nous avons une approche basée sur l’action et notre mode d’action c’est la proximité, très proche de la population, et la pro-activité, qui fait les desideratas de la population son cheval de bataille. Notre cible c’est la population, nous avons une mission délicate d’accompagner le peuple congolais au changement de mentalité et ce changement de mentalité nous amène à être en contact permanent avec la population, à l’éveil collectif de la conscience nationale », a-t-il déclaré à POLITICO.CD

À en croire le président provincial Jordan Saidi Atibu, l’approche politique ne sera pas une priorité. « Nous ne serons une société civile purement pour des questions politiques, nous serons une structure traitant des questions éminemment sociales, les droits socio-économiques et culturels qu’on appelle DSC, ceci constitue l’un de domaine d’intervention et de prédilection de la nouvelle dynamique de la société civile, l’électricité, l’accès à l’eau, le droit à la santé de qualité, des thématiques qui sont oubliées », a-t-il poursuivi.

Peu avant la tenue de cette cérémonie d’installation, le Professeur Alphonse Maindo a animé une conférence-débat sur les rôles d’une société civile dans le processus démocratique et dans l’instauration de l’État de droit en RDC. Pour ce politologue, primé dans la même occasion pour son engagement pour l’alternance démocratique, les politiques congolais ont failli dans leurs missions régaliennes. « Qu’il soit de l’opposition ou de la majorité, tous ont failli à démocratiser l’État, alors , il est temps d’explorer d’autres alternatives, à la société civile de prendre la revanche. » a-t-il indiqué.

Serge Sindani

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU