l'info en continu

Félix Tshisekedi pour un mécanisme de transparence dans la gestion de la SICOMINES

- Publicité-

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a débouché sur l’état des lieux de l’exécution technique et financière des projets inscrits dans le contrat dit sino-congolais qui a pour objectif principal d’aider la RDC à capitaliser toutes les sources disponibles de financement des infrastructures.

En effet, au cours de sa communication lors de la 24ème réunion du Conseil des ministres du gouvernement qu’il a présidée, vendredi 15 octobre, en visioconférence, le Président de la République a instruit les ministères concernés d’examiner, en étroite collaboration avec son cabinet, les propositions formulées pour la suite de ce programme qui selon lui
n’a atteint qu’un taux d’exécution de 30%.

- Publicité-

« Au regard du Rapport fait par les Ministres en charge des Infrastructures et Travaux Publics et des Mines sur l’état des lieux d’exécution du contrat sino-congolais, le Président de la République a informé le Conseil que les Ministères concernés examinent, en étroite collaboration avec son Cabinet, les propositions formulées pour la suite de ce programme », peut-on lire dans le compte-rendu de la réunion du conseil des ministres parvenu à POLITICO.CD.

D’après ce document, les propositions formulées portent notamment sur :

  • La relance des grands travaux de reconstruction nationale en priorisant les infrastructures structurantes. Cela, en vue de favoriser l’éclosion d’activités socio-économiques porteuses de développement mais également d’appuyer éventuellement le programme de développement de 145 territoires du pays. Car, le contrat n’a atteint qu’un taux d’exécution de 30%.
  • L’Audit technique et financier de la Sino-Congolaise des Mines (SICOMINES) à diligenter et la mise en place d’un mécanisme assurant la transparence dans la gestion et le fonctionnement de cette entreprise ;
  • La nécessité de mettre fin au déséquilibre entre parties, notamment par la révision de certaines clauses du contrat ou de convention de collaboration entre la RDC et le Groupement d’entreprises chinoises et du contrat ou de convention de la Joint-Venture SICOMINES.

Dans la foulée, le Président de la République a saisi l’occasion pour rappeler au Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères, l’urgence de mettre en place la Commission mixte Sino-Congolaise qui se penchera sur l’ensemble des sujets d’intérêts communs pour que désormais l’exécution des contrats se fasse dans une volonté mutuelle gagnant-gagnant.

Dominique Malala

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU