l'info en continu

Kongo Central : Ne Muanda Nsemi veut succéder Atou Matubuana à la tête de la province

- Publicité-

Ne muanda Nsemi, le leader du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala a révélé ce vendredi 15 octobre qu’il a été choisi au travers une pétition par le peuple du Kongo Central pour succéder à Atou Matubuana à la tête de la province du Kongo Central.

« Je dis au président de la République, le peuple du Kongo Central a fait une pétition dans laquelle il a nommé quelqu’un qui doit devenir gouverneur du Kongo Central. Que l’on respecte la volonté du peuple… Qui est plus populaire que moi dans ce pays… ? », a-t-il déclaré.

- Publicité-

Dans une interview avec la radio Onusienne, Daniel Aselo Mwana Nkoy, vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, affirme que la décision d’organiser imminemment les élections des gouverneurs dans les quatorze (14) provinces sur les vingt-six (26) que compte la RDC, fait suite aux instructions du Chef de l’Etat à l’issue du deuxième conseil des ministres.

Daniel Aselo estime aussi qu’il s’agit d’une obligation constitutionnelle de pouvoir urgemment combler le vide à la tête de la province du Kongo-Central. Il pense qu’il est tout aussi légal que ces élections soient organisées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dirigée par Corneille Nangaa.

Cependant signalons que la destitution d’Atou Matubuana a été approuvée dimanche 5 septembre par le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo Okito, à travers une note de service adressée au vice-gouverneur de cette province.

Par cette décision, le ministre de l’Intérieur dit avoir tiré les conséquences du vote de la motion de défiance contre Atou Matubuana, du 4 décembre 2019 par l’assemblée provinciale du Kongo-Central.

Justin Luemba assure les fonctions de gouverneur intérimaire depuis mercredi 8 septembre

Dominique Malala

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU