l'info en continu

Jules Alingete sur Matata : « c’est lui-même qui avait demandé à l’IGF de faire l’audit de Bukanga Lonzo»

- Publicité-

Cité dans un rapport accablant de l’Inspection Générale des Finances (IGF), l’Ancien Premier Ministre, Augustin Matata Ponyo, est présenté comme « l’auteur intellectuel » d’un détournement de près de 205 millions de dollars destinés dans le projet agro-industriel de Bukangalonzo.

Face aux accusations portées contre lui, le Sénateur Matata Ponyo crie à l’innocence en parlant d’une affaire politique.

- Publicité-

Dans une interview accordée Vendredi 15 Octobre 2021 à VOA, l’Inspecteur Général, Chef de service à l’IGF, Jules Alingete s’est largement eexprimé sur le dossier Matata.

« Je comprends la stratégie des personnes qui sont mises en cause par l’IGF. Ils cherchent des voies de sortie en évoquant des choses qui n’ont pas de sens. Comment on peut parler d’une poursuite politique quand au départ de ce dossier, c’est lui-même qui avait demandé à l’IGF de faire l’audit de Bukanga Lonzo donc ce n’est pas le pouvoir politique qui avait demandé? », s’est interrogé Jules Alingete. « Ce n’est pas le Président, c’est lui-même qui nous avait écrit parce qu’il estimait que plusieurs fois son nom était cité abusivement », a-t-il ajouté.

L’IGF estime cependant avoir réalisé un travail impeccable en exécutant un audit autour de Bukanga Lonzo. Jules Alingete ne se reproche de rien.

« Nous avions fait le travail en âme et conscience. Nous avions rendu les conclusions et nous lui avions dit qu’il est fortement impliqué dans cette affaire. Je ne trouve pas un problème politique. Il faudrait que les politiciens congolais comprennent, qu’il y a des infractions politiques et il y a des infractions de droits communs », a-t-il soutenu.

Et d’expliquer : « Chez nous au Congo, un politicien peut faire un accident sur la voie publique, il y a mort d’hommes, et il va le transformer en infraction politique. Il y a infraction des droits communs quand vous voler l’argent public et que quand l’infraction est établie, il ne faut pas parler de politique ».

Publié en Novembre 2020, un rapport de l’IGF avait dénoncé le détournement de 205 millions de dollars sur les 285 millions décaissés. Ces fonds étaient alloués à la relance du grand site agricole de Bukanga Lonzo en 2014.

D’après des sources judiciaires, le 25 octobre 2021, Augustin Matata sera devant la barre. L’ancien Premier Ministre sous Joseph Kabila est invité à la cour constitutionnelle, pour présenter les moyens de sa défense dans le cadre du détournement des derniers publics du parc Bukanga Lonzo.

Serge Sindani

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU