PUBLICITÉ

Alexis Gisaro assure le pilotage du projet Kinshasa « Zéro trou », pour un coût global de 32 millions USD

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a lancé, ce jeudi 14 octobre, les travaux du projet Kinshasa zéro trou pour contribuer à l’éradication des embouteillages dans la capitale. La cérémonie du lancement a eu lieu au croisement des avenues Victoire et Université en présence du Ministre des Travaux publics et Infrastructures, Alexis Gisaro, et du Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Le Chef du gouvernement a savoir que ce projet qui s’inscrit dans la ligne droite du président de la République pour éradiquer les embouteillages et bouchons devenus récurrents dans la ville de Kinshasa consiste notamment à la réhabilitation complète des voiries de la capitale.

« Je voudrais d’abord dire que nous démontrons ici une ambition, un objectif, parce-que comme vous l’avez suivi récemment lors de notre dernier Conseil des ministres, le Président de la République est revenu sur la problématique des embouteillages et des bouchons dans la ville de Kinshasa, mais au delà de ça, le problème de civisme routier. Et donc parmi les causes qui sont données de différents bouchons et embouteillages dans la ville de Kinshasa, c’est d’abord l’incivisme routier des uns et des autres, particulièrement des kinois ici dans la ville de Kinshasa. C’est le problème de la circulation routière, tel qu’assurée par notre Police de circulation routière qui doit être redynamisée. Et puis c’est la question de voiries. Ici, nous sommes là dans le cadre des voiries qui doivent complétement être réhabilitées pour que cela ne soit plus une cause ou une raison à ces multiples bouchons auxquels nous assistons dans la ville », a déclaré Sama Lukonde.

Outre la réhabilitation du réseau routier, ce projet prévoit également la construction de voies secondaires.

« A côté de ça, c’est permettre aussi que nous puissions avoir des voies secondaires parce que comme vous le savez, ce qui rend la circulation difficile dans la ville de Kinshasa, c’est que nous avons très peu de voies d’accès vers les points centraux de la ville. Ici, si jamais on peut multiplier les axes secondaires, ça peut aussi désengorger les axes principaux », a renchéri le chef du gouvernement.

Ces travaux initiés par le Président de la République Félix Tshisekedi et pilotés par le ministère des ITPR seront financés par le Trésor public à hauteur 32 Millions de dollars américains.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU