PUBLICITÉ

Tirs croisés entre Billy Kambale et Aimé Boji sur l’efficacité de l’état de siège

Une guerre ouverte s’annonce au sein du parti politique, Union pour la Nation Congolaise (UNC). En effet, l’actuel secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Billy Kambale ainsi que son prédécesseur, et ministre du Budget Aimé Boji ne sont pas en odeur de sainteté sur la question de l’état de siège décrété dans les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu depuis 5 mois.

A travers un tweet, Billy Kambale a estimé que l’état de siège est un échec. Pour lui, il faut carrément le réévaluer.

« Je sais que tout leader Nande qui s’oppose au génocide des Nandes est toujours associé aux ADF. Ça ne sert à rien de créer des petits frères artificiels. L’état de siège est un échec, il faut le réévaluer », a-t-il déclaré avant de retirer son tweet.

Par contre de son côté, le Ministre d’État en charge du budget et Haut Cadre de l’UNC, Aimé Boji Sangara, qui revenait d’une mission dans ce deux provinces sous état de siège avec le Premier ministre, note que qualifier l’état de siège d’un échec frise l’antipatriotisme.

« Je suis UNC, j’étais à Goma, à Beni et à Bunia. Qualifier l’état de siège d’un échec frise l’antipatriotisme. Le verre étant à moitié plein, soutenons l’état de siège jusqu’à l’éradication totale de l’insécurité. Fort heureusement, chaque réussite est l’échec d’autre chose », a-t-il répliqué.

Il faut dire que depuis l’arrestation de Vital Kamhere, Président national dudit parti, l’UNC a démontré le visage d’un parti politique divisé, caractérisé par des dissensions internes.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU