dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile en RDC estimé à 47,1% (ARPTC)

- Publicité-

L’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications au Congo (ARPTC), à travers son Observatoire du marché de la téléphonie mobile, estime à 47,1% le taux de pénétration global de la téléphonie cellulaire en République démocratique du Congo, selon les récentes statistiques du premier trimestre 2021, parvenues lundi à l’ACP.

Il est indiqué dans ce rapport que le secteur des PT-NTIC n’est pas encore attractif en RDC. C’est ainsi que pour attirer des investisseurs dans le secteur, les spécialistes suggèrent l’auto-financement pour l’acquisition des équipements. Le ministre pour sa part, avait annoncé le déploiement de 54.000km de fibre optique pour autant que les 4.000km existant le sont en lambeaux.

- Publicité-

Le déploiement aura un impact sur le taux de pénétration cellulaire, sur la fracture numérique, sur le coût d’appel et d’internet, estime pour sa part Me. Séraphin Umba, Directeur de cabinet du ministre des PT-NTICS.

Selon lui, les opérateurs de la téléphonie mobile ont une licence nationale et la fracture numérique et le taux faible soit 41% sont là l’une des conséquences de la « roublardise » de ces multinationales.

Il suffit tout simplement, illustre-t-il, pour s’en rendre compte, de parcourir la ligne Kinshasa-Matadi en regardant le jauge du réseau sur le téléphone.

« Vous manquerez combien de fois la couverture réseau et sur une distance de combien de kilomètres », renseigne-t-il.

Selon lui, pour les opérateurs de la téléphonie mobile, la raison est dans le calcul commercial. « Ils disent que nous ne pouvons pas installer une infrastructure qui coûte 200.000$ dans un village de 150 personnes, il y aura manque à gagner. Alors qu’ils ont sollicité une licence nationale », souligne ce ressortissant de l’Unikin.

Stéphie MUKINZI & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU