PUBLICITÉ

Élections 2023 : Le corps diplomatique africain appelle au respect de la souveraineté de la RDC

Le bureau de l’assemblée nationale, conduit par son président Christophe Mboso a échangé ce lundi 11 octobre avec les ambassadeurs africains accrédités en République Démocratique du Congo.

Au sortir de l’audience, l’ambassadeur du Maroc en RDC et doyen des ambassadeurs africains à Kinshasa, Rachid Agassim a fait savoir à la presse que la question de la tenue des élections dans le délai était au coeur de leurs échanges.

- Publicité-

« C’est dans le cadre des consultations régulières avec les pays africains et c’est un signe de confiance. Le président a fait une présentation sincère et très détaillée de l’évolution du processus électoral. C’est un processus électoral qui n’est pas facile comme dans tous les pays du monde, à la veille des échéances électorales de 2023. Et la présentation était sincère. Il a étalé toutes les étapes des discussions avec les différents partenaires. c’est un exercice très utile, très démocratique, mais le souhait est que les prochaines échéances soient une continuation des résultats dont ils seront fiers », a t’il déclaré.

Par ailleurs, le diplomate marocain a rappellé à juste titre que la question d’organisation des élections relève de la souveraineté de la RDC dont il faut respecter.

« C’est une question interne qu’il faut prendre en compte et respecter la souveraineté de l’Etat et du peuple congolais. Nous devons d’encourager ce processus » a martelé l’ambassadeur marocain.

Avant de chute, le corps diplomatique africain a salué l’évolution démocratique en RDC pour les dernières élections qui sont un cas d’école pour tout le continent.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU