PUBLICITÉ

Sama Lukonde rassuré de l’aboutissement du programme de développement des 145 territoires

Au lendemain du lancement à Kenge du « Programme de développement à la base des 145 territoires de la RDC », le Premier Ministre Jean-Michel, Sama Lukonde, a indiqué que ce programme est tout d’abord une réponse à une instruction du Président Tshisekedi, qui veut le développement à la base, sous le thème : « Le peuple d’abord » et qui avait déjà demandé au Gouvernement de se pencher sur la question des investissements publics en général.

« Et symboliquement, nous avons voulu nous retrouver, l’équipe gouvernementale, bien sûr dirigée par moi-même, mais avec les ministres sectoriels tel que vous pouvez les voir ici autour de moi pour rester dans les thèmes que nous avons choisis par rapport au programme du Gouvernement. Je l’ai rappelé. C’est la paix et la sécurité. Et nous sommes en action là-dessus tel que vous pouvez le voir à l’Est du pays. C’est la santé. C’est l’éducation », a souligné le Chef du gouvernement.

Le premier ministre a affirmé que tous les moyens sont désormais disponibles pour l’aboutissement dudit projet rassurant qu’une véritable feuille de route sera établie afin de pérenniser le travail.

« Et pour cela, bien sûr, cela demande des moyens. Je l’ai rappelé. Et j’ai mentionné que pour tous les moyens supplémentaires, désormais à notre disposition, et surtout en tenant compte même des accords que nous avons nos partenaires, que ce soit la Banque mondiale ou le FMI, c’est beaucoup plus d’aller dans l’investissement. Et donc ici nous marquons ce pas-là. Mais nous ne disons pas que nous le lançons seulement ici. C’est une opération, parce que tous les gouverneurs, aujourd’hui, sont déjà saisis. Les administrateurs de territoire sont saisis. Autour des ministères sectoriels avec lesquels nous sommes ici, il y aura tout un travail pour une véritable feuille de route. Et puis, c’est un travail qui sera pérennisé. Pour nous, ce n’est pas quelque chose qui va s’arrêter. Logiquement, ça doit aller dans notre planification de développement du pays, beaucoup plus loin que là où on est maintenant. Mais, on va rester dans le thème», a-t-il indiqué.

À travers ce programme renseigne Sama Lukonde, le gouvernement s’investira notamment dans la construction des bureaux de l’administration du territoire mais aussi dans la redistribution de richesses.

« Nous intervenons dans la construction des bureaux de l’administration du territoire. Parce que c’est aussi cela l’autorité de l’État. On veut ce développement à la base. Mais cela entre surtout dans le cadre d’une juste redistribution de nos richesses. Donc, nous, on est très fier d’avoir été ici à Kenge pour répondre à cette instruction de son SEM le Président de la République », a-t-il conclusion. 

De son côté, le ministre de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo a indiqué qu’il s’agissait d’un projet ambitieux avant de renchérir que les économies réalisées au niveau du Gouvernement vont être orientées vers le développement au niveau des territoires.

« C’est un grand projet très ambitieux que nous allons piloter aux côtés des ministes du Plan, du Développement rural et des Infrastructures. La question touchant au développement rural est une question transversale. Il a plu à la haute autorité de nous associer à ce vaste programme. Et le ministère de l’Aménagement doit être là pour toutes ces questions liées à la modernisation et à l’organisation des villes et des territoires. Cela coïncide absolument avec un programme que nous avons lancé au niveau de notre ministère. Il faut donc attendre du concret. Et le chef du Gouvernement, […] le Premier Ministre, Sama Lukonde, a été très clair. Il a dit que les économies que nous avons pu réaliser au niveau du Gouvernement vont être vraiment orientées vers le développement au niveau des territoires. C’est un programme très ambitieux », a-t-il déclaré avant de marteler que « les warriors ne parlent pas. Ils agissent. Et la population va nous (membres du gouvernement) juger par rapport à nos actions »

Il faut dire que dans le cadre de programme, environ 1 million USD seront investis par an dans chaque territoire.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU