PUBLICITÉ

Patrick Muyaya annonce pour bientôt la tenue des états généraux de la communication et médias

C’est au cours du vingt-troisième conseil des ministres qui s’est tenu le vendredi 8 octobre que le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, a présenté aux membres du gouvernement le projet de la tenue prochaine des états généraux de la communication et médias.

D’après Patrick Muyaya, ce projet a pour but notamment de jeter un regard rétrospectif sur les pratiques de la presse et de la régularisation des médias en République démocratique du Congo, afin de dégager les perspectives d’avenir au moyen d’un dialogue proactif et inclusif entre les parties prenantes.

Au cours de ces assises, il sera question de dégager des propositions des réformes pertinentes touchant au régime juridique des médias en général et de la presse en ligne en particulier, au statut du journaliste, à la dépénalisation des délits de presse qui pourra être précédée par un moratoire dont les modalités d’encadrement fera l’objet d’une concertation entre le Gouvernement et les organisations professionnelles, à la modernisation des médias publics, aux défis de la presse congolaise.

Selon le ministre Patrick Muyaya, ces états généraux de la communication et médias, contribuera à donner un nouvel envol à la presse congolaise et au rayonnement de la démocratie dans un écosystème qui permet le plein exercice de la liberté de la presse

Le Ministre de la Communication et Médias a informé le Gouvernement qu’il procédera incessamment à la mise en place d’un Comité d’organisation, à la convocation des travaux ; et à la mise en place du Comité de suivi des recommandations et conclusions des états généraux de la communication et médias.

Après débat et délibérations, ce dossier a été adopté par les membres du gouvernement.

Placées sous le haut patronage du Président de la République Félix Tshisekedi, ces assises auront pour thématique principale : « les médias congolais : quelles perspectives à l’ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable ».

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU