jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 19:32 19 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 19:32 19 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 19:32 19 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 19:32 19 h 32 min

l'info en continu

« Nous sommes contre toute ingérence dans les affaires intérieures de la RDC » (L’ambassadeur Russe)

- Publicité-

Le Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso a accordé une audience, ce mardi 5 octobre 2021, à Alexey L. Sentebov, Ambassadeur de la Russie en République Démocratique du Congo. L’évolution du processus électoral et la mise en place des nouveaux animateurs à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), étaient au centre des échanges.

Au sortir de cette audience, le diplomate Russe accrédité en RDC, a déclaré à la presse, qu’il est important que les élections aient lieu dans le délai précis. Il a soutenu son pays, en tant que membre permanent du Conseil de Sécurité, se tient toujours aux côtés de la RDC.

- Publicité-

« Nous tenons à ce que les solutions aux problèmes que vous avez, soient votre choix et dans tout le respect de la souveraineté de votre pays», indiqué Alexey L. Sentebov.

S’agissant de l’apport de son pays ainsi que des Ambassadeurs à ce processus, Alexey L. a précisé que la démarche diplomatique est clairement contre toute forme d’ingérence dans les affaires intérieures des pays africains, y compris la RDC.

« Notre position est très claire. Nous sommes contre toute ingérence dans les affaires intérieures des pays africains, y compris la République Démocratique du Congo. Mais, sommes prêts à soutenir la RDC notamment au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, en ce qui concerne ses choix et ses droits souverains pour déterminer son destin et son future », a-t-il conclu.

A l’approche de 2023, la question de la tenue des élections est sur toutes les lèvres. Cependant, certains points dont la désignation du prochain Président de la CENI freinent le processus. La plateforme des confessions religieuses n’a toujours pas présenté un candidat consensuel malgré le délai supplémentaire qui lui accordé à trois reprises par l’Assemblée Nationale.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU