lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min

l'info en continu

CENI : « 8 confessions religieuses ne peuvent pas représenter 40.000 églises » (Conseil des évêques œcuméniques)

- Publicité-

C’est une soirée toute particulière qu’a connu Kinshasa, ce lundi 4 octobre, à travers une série de déclarations du Conseil des évêques œcuméniques composé de l’église catholique libéral en Afrique, l’église indépendante du congo, l’église copte catholique orthodoxe d’Alexandrie d’Égypte au Congo et la communauté islamique du Congo (COMICO), aile cheik Youssouf Djibondo.

Après avoir été reçus par le président de la plateforme confessions religieuses, Monsieur Utembi, sur la question de la désignation des animateurs de la centrale électorale ces confessions ont exprimé leur ras-le-bol au sujet de la crise persistante sur la désignation du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) malgré le délai de 72 heures accordé par le président de l’Assemblée nationale pour trouver un consensus.

- Publicité-

« Le Président de la République doit augmenter le nombre des confessions religieuses. 8 confessions religieuses ne peuvent pas représentées 40.000 églises. Donc il faut augmenter des confessions religieuses parce que dans 40.000 églises, il y a beaucoup de liturgies, beaucoup de philosophie, beaucoup de théologies, etc on ne peut être représenté par 8 confessions religieuses. Aujourd’hui, nous pensons que l’absence des uns et des autres prouvent que le Chef de l’État doit augmenter le nombre des confessions religieuses […] on peut avoir même 20 confessions religieuses », ont-ils fait savoir.

« Nous demandons aux confessions religieuses qui se sont retirées de rentrer ici à la table des négociations suite à la demande de l’Assemblée nationale. Ils ne peuvent pas bloquer le pays. Le pays attend les élections en 2023, ils doivent rentrer. […] Nous demandons à Mgr Utembi qui vient d’arriver d’avoir les bons offices comme père des enfants de les accueillir », a déclaré l’évêque de l’Eglise catholique orthodoxe d’Alexandrie, Agapios Tshitunyi.

Et de lancer : « Nous rappelons à nos amis qui se sont retirés du centre interdiocesain
de respecter le président de la plateforme des confessions religieuses qui est la CENCO, dirigé par monseigneur Utembi archevêque de Kisangani, qui s’est déplacé pour venir et nos amis ne sont pas venus, nous prenons la monde à témoin la communauté internationale et surtout les ambassadeurs accrédités en République Démocratique du Congo, de prendre acte, que tout acte faite en dehors de ce jour est de nul effet ».

Hervé Pedro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU