PUBLICITÉ

Haut-Katanga: la COCOLUCO mène une campagne anti-fraude, contrebande et anti-corruption

Halte aux fraudes et aux fraudeurs, c’est en substance le message dont est porteuse la Coalition des Organisations Non-Gouvernementales Congolaises de Lutte Contre la Corruption (COCOLUCO). Dans la province du Haut-Katanga, cette structure mène une campagne contre les antivaleurs.

Dans une série d’activités entamées à Lubumbashi et qui va se poursuivre à l’intérieur du Haut-Katanga, la COCOLUCO sensibilise autour du thème: « l’établissement de l’autorité de l’état affaire de tous, et participation de tous les acteurs à la lutte contre la contrebande et coulage des recettes ».

Par cette initiative, la COCOLUCO voudrait selon son Coordonateur National Délégué, Sam Bakasende Wa Kasende, accompagner le Chef de l’État Félix Tshisekedi, dans sa vision de lutter contre la corruption et le coulage des derniers publics.

« La COCOLUCO travaille dans une synergie d’actions, afin de participer au mécanisme d’éradication de la contrebande, la corruption et les antivaleurs. L’autre objectif c’est faire la promotion de l’état qui doit être protégé et c’est un combat que tout le monde doit mener. Notre approche c’est aussi le civisme fiscal avec les régies financières qui doivent être à la hauteur de doter le pays des moyens de sa politique pour le développement de la RDC », a expliqué Sam Bakasende.

Désormais dans le Haut-Katanga, « la COCOLUCO est là pour la dénonciation sans merci de tous les actes de corruption et d’antivaleurs », a prévenu son Coordonnateur Délégué National.

« Au sein de la COCOLUCO nous n’avons recruté que les organisations qui sont dans la thématique gouvernance économique », a précisé Sam Bakasende.

Il sied de noter que, la Coordination provinciale de la COCOLUCO Haut-Katanga, a été installée au cours d’une manifestation organisée à Lubumbashi le samedi 2 octobre 2021. Elle sera dirigée par Maître Bertrand Kabembela, qui a promis d’être à la hauteur de sa tâche.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU