L’UNC exige le retrait pur et simple du RAM et le remboursement intégral de l’argent déjà prélevé

0
531

Le parti politique, Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamhere a officiellement pris parti contre le «RAM». L’annonce a été faite à l’issue d’une réunion présidée ce vendredi 01 octobre par son secrétaire général, Billy Kambale.

Pour ce parti politique membre de l’Union sacrée, cette taxe perçue sur les téléphones mobiles à travers les réseaux de télécommunication est illégale.

« Le secrétariat politique national ayant suivi avec une attention soutenue le débat à l’Assemblée Nationale inhérent à la question initiée par le député UNC Claude MISARE élu d’Uvira dans le Sud-Kivu et bien avant un autre député de l’UNC Juvénal MUNUBO, élu de Walikale dans le Nord-Kivu autour de la question liée à la taxe RAM perçue sur le téléphone portable, le secrétariat politique national joint sa voix à celle des députés nationaux dans leur ensemble pour exiger le retrait pur et simple de cette taxe illégale et le remboursement intégral de l’argent déjà prélevé », peut-on lire dans cette déclaration.

Mercredi, les députés nationaux ont vociféré contre le ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa lors de son audition sur la taxe controversée du registre des appareils mobiles (RAM), à l’assemblée nationale avant de lui accorder 48 heures pour apporter les réponses.

Assumant le rôle du Porte-parole a.i du gouvernement de la République, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba ne s’est plus présenté à l’Assemblée nationale ce vendredi (Jour du conseil des ministres) pour répondre aux préoccupations des élus nationaux soulevées lors de son passage mercredi concernant le RAM. Il devrait s’y présenter le lundi 04 octobre.

Carmel NDEO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.