PUBLICITÉ

Assemblée provinciale de l’Equateur : Félix Tshisekedi instruit Daniel Aselo de diligenter une enquête et de rappeler à Kinshasa tous les protagonistes

Félix Tshisekedi a demandé à Daniel Aselo, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, de diligenter une enquête en vue de faire la lumière sur les évènements de ces derniers jours à l’Assemblée provinciale de l’Equateur et d’en établir les responsabilités.

« A ce sujet, le Président de la République a demandé au Vice-Premier Ministre,
Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières de
diligenter une enquête en vue de faire la lumière sur les évènements de ces
derniers jours et d’en établir les responsabilités. Il l’a également instruit de
rappeler à Kinshasa, tous les protagonistes et envisager les mesures
exceptionnelles qui peuvent permettre le retour de la paix », note le compte rendu de cette réunion du Gouvernement.

La crise avait pris une autre ampleur avec une pétition initié contre le bureau définitif de l’organe délibérant conduisant le 27 septembre dernier à l’installation du bureau d’âge, dirigé par Marie Molebo, élue du territoire de Makanza.

Jeudi 30 septembre des troubles avaient été enregistrés durant toute la matinée entre la population et les éléments de la police nationale congolaise (PNC), qui avaient empêché à un groupe de députés provinciaux dont le président de l’Assemblée provinciale, d’accéder dans la salle pour l’ouverture de la session de septembre 2021. La population, qui soutenait la participation de ce groupe composé de treize (13) députés, s’en était prise à la police. Des tirs ont été entendus et des blessés enregistrés.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU