PUBLICITÉ

Affaire RAM : Les Consommateurs Lésés dénoncent «une escroquerie d’État» en pleine séance plénière

Le mouvement citoyen les Consommateurs Lésés conduit par son coordonnateur Joël Lamika a dénoncé, ce mercredi 29 septembre au cours d’une séance plénière, «une escroquerie d’État» à travers la taxe RAM.

Avec des calicots en mains dans l’hémicycle, ces militants du mouvement citoyen les Consommateurs Lésés ont donné de la voix au sujet de la taxe RAM en scandant en lingala «RAM eza escroquerie, toboyi RAM»( la taxe RAM est une escroquerie, nous n’en voulons pas), au moment où le Ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa est en train faire son exposé des motifs sur ladite taxe.

Selon eux, en effet, ils ne veulent plus entendre cette plaisanterie de mauvais goût de ce qu’ils qualifient «une escroquerie d’État» de la part du Ministre de PTNTIC. Sous les yeux des élus du peuple, ces activistes pro-démocratie disent non à la taxe RAM, avant d’être chassés de la salle des congrès du Palais du peuple par les agents de la sécurité.

Signalons que le député national Claude Misare Mugomberwa a soulevé sa question orale avec débat au ministre de PTNTIC ce mercredi 29 septembre 2021 au sujet de cette taxe qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Cet élu d’Uvira souligne, par ailleurs, qu’un simple enregistrement de l’appareil mobile devrait se faire gratuitement et cela une seule fois pour toute.

Christian Okende depuis l’Assemblée nationale

- Publicité -

EN CONTINU