Fermeture des facultés de médecine non viables: L’université de Bandundu va déposer un recours dans 24 heures

1
754

Frappée par la mesure du ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire portant interdiction de recrutement des nouveaux étudiants dans la faculté de médecine suite au manque des critères de viabilité, l’université de Bandundu (UNIBAND) va introduire un recours endéans 24 heures. L’annonce a été faite ce lundi 20 septembre par son recteur, Abbé René Ngambele.

« En rapport avec la circulaire n°033 de son excellence monsieur le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire du 17 septembre 2021, j’informe la communauté universitaire du campus de Lwani de ce qui suit…un recours sera introduit auprès de la tutelle dans les 24 heures pour faire valoir nos droits qui ont été ignorés à dessein par le CNOM et le CPROM/Kwilu, par exemple la prise en compte des quatre (4) professeurs médecins engagés au titre de permanents et de notre CHU », a écrit le recteur de l’UNIBAND.

Le recteur de cette université dit prolonger son séjour à Kinshasa pour prendre des contacts utiles aussi bien avec les responsables du ministère, les autorités politiques qu’avec des leaders de la ville et de la province.

Entre-temps, le professeur René Ngambele a invité les étudiants et le personnel au calme.

Il faut dire qu’à l’issue des états généraux de l’enseignement supérieur et universitaire tenus à l’université de Lubumbashi dans le Haut-Katanga par le ministre Muhindo Nzangi, 16 universités seulement ont été jugées viables pour organiser la faculté de médecine à travers la République démocratique du Congo.

Cette décision ne résulte pas seulement des états généraux mais aussi des résultats du contrôle de viabilité mené par le ministre Muhindo Nzangi avant les états généraux.

Alors que cette décision est à la base des contestations, le ministère de l’ESU précise que c’est depuis l’année académique 2013-2014 que tous les établissements organisant la Faculté de Médecine avaient un moratoire de 3 ans pour se conformer aux normes de fonctionnement.

Les critères de viabilité des établissements sont repris dans le Décret n⁰ 15/041 du Premier Ministre. Parmi ces normes, il était question de se doter notamment de cliniques universitaires propres, sans parler du critère exclusif de 3 à 5 professeurs en propre.

Carmel NDEO

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.