mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 0:28 0 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 0:28 0 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 0:28 0 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 0:28 0 h 28 min

l'info en continu

Baisse des prix des surgelés : auteur d’une question écrite, Claudel Lubaya pas satisfait des réponses « évasives » du Ministre de l’économie

- Publicité-

Le député Claudel André Lubaya a adressé une question écrite au ministre de l’économie nationale Jean-Marie Kalumba sur l’exécution de la décision du conseil des ministres en rapport avec les prix applicables aux produits surgelés d’importation vendus sur le marché à Kinshasa. D’après le document parvenu à POLITICOCD le jeudi 8 juillet, l’élu de Kananga voulait avoir des éclaircissements sur plusieurs questions notamment « comment le gouvernement s’est-il fixé une date butoir afin de rendre effective l’application des mesures décidées sachant qu’à ce jour, celle-ci n’ont produit aucun effet escompté dans le quotidien de nos citoyens ? »

Toujours parmi les questions adressées au ministre de l’économie nationale, Claudel Lubaya tenait également, « sans contrevenir aux lois économiques dont celle de l’offre et de la demande », à ce que Jean-Marie Kalumba « éclaire la représentation nationale sur la pertinence des mesures administratives et réglementaires retenues susceptibles d’assurer l’exécution sans délai de ces décisions émanant du conseil des ministres tout en veillant à indiquer spécifiquement la base légale afférant auxdites mesures ».

- Publicité-

Dans ses éléments de réponse adressés à Claudel Lubaya le 14 septembre, soit 3 mois après, le ministre de l’économie nationale a d’abord rappelé que « les prix tels communiqués par le Conseil des ministres du 25 juin 2021 résultent d’une analyse à posteriori des structures des prix et autres informations relatives aux importations déclarées par les opérateurs économiques eux-mêmes, à la lumière de la réglementation en vigueur ».

À la question de savoir l’impact de ces mesures sur le quotidien des congolais, Jean-Marie Kalumba rassure que son ministère « poursuit le processus de rationalisation de tout le circuit de distribution en vue de l’application des justes prix au niveau des détaillants ».

Pour l’auteur de cette initiative parlementaire, « les réponses du ministre sont évasives. Elles n’apportent aucune clarté et ne répondent en rien aux attentes insatiables de la population de Kinshasa qui s’impatiente d’acheter les vivres frais au prix fixé par le gouvernement ».

Lors du Conseil des ministres du vendredi 25 juin, le gouvernement, à la suite de la présentation du ministre de l’économie, a adopté ce que devrait être la structure des prix des produits surgelés. La FEC soutient mordicus qu’elle n’a jamais eu de compromis avec le ministre de l’économie sur la structure des prix présentée devant les membres du gouvernement.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU