vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min

l'info en continu

Recensement de la population : l’Administrateur de Beni et le Bourgmestre d’Oïcha en désaccord

- Publicité-

Nicolas Kikuku Bourgmestre de la commune d’Oïcha et le Colonnel Charles Omeonga, Administrateur militaire du territoire de Beni, sont à couteaux tirés. En cause, la question sur le recensement de la population de cette entité dans le cadre de l’État de siège.

Pour l’autorité municipale, l’opération lancée par l’Administrateur militaire était déjà une activité de routine dans sa commune et n’a rien à avoir avec l’Etat de siège.

- Publicité-

“Ce n’est pas l’État de siège qui nous a obligé de faire le recensement, ça non. Si l’État de siège voulait aussi faire le recensement, il devrait profiter du notre que nous faisons de routine. Ça les gens doivent le savoir. Et depuis l’évolution d’Oïcha, il y a toujours le recensement. Les jetons en sont des preuves palpables, et sur ces jetons on y écrit 500 FC d’enregistrement”, a souligné Nicolas Kikuku.

Par contre, le Colonnel Omeonga Charles, Administrateur Militaire du territoire de Beni, insiste que si pour le bourgmestre d’Oïcha, le recensement est bel et bien budgétisé dans son entité, il devra comprendre que cette opération purement sécuritaire et gratuite.

“Je voudrais dire à toute la population de Beni que nous n’avons pas institué le recensement pour que les gens paient. Le problème de la commune d’Oïcha regarde seulement son fonctionnaire délégué. Et quand j’en ai été saisi, je l’ai interpellé. D’ici quelques heures vous verez les répercussions de ces taxes qu’ils fesait payé”, a-t-il martelé.

Rappelons que des jetons avec mention: “vive l’État de siège” et “vive l’État de chaise”, ont circulé dans les réseaux sociaux consécutivement au paiement de cette taxe de recensement dans la commune d’Oïcha.

Isaac Bin-ngeve

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU