vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 9:34 9 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 9:34 9 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 9:34 9 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 9:34 9 h 34 min

l'info en continu

RAM : “D’ici la fin de ce mois de septembre, ces frais passeront de 1.17 unités à 0.70” (officielle)

- Publicité-

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) vient de revoir à la baisse ses prélèvements en crédit téléphonique sur les numéros de leurs détenteurs dans le cadre du projet du Registre des Appareils Mobiles (RAM). Dans une dépêche de l’ARPTC parvenue à POLITICO.CD ce lundi 13 septembre, l’autorité a indiqué que ces frais prélevés “passeront de 1.17 unités à 0.70”.

- Publicité-

“Le registre des appareils mobiles vient de prendre une décision salutaire. Il s’agit de l’allègement des frais de paiement mensuel de certification des appareils mobiles. D’ici la fin de ce mois de septembre, ces frais passeront de 1.17 unités à 0.70 pour les téléphones du type 3G et 4G, ainsi que de 0.17 unités à 0.10 pour les téléphones du type 2G. Ce n’est pas tout : le cycle de paiement annuel passera de 6 mois à 10 mois”, note cette dépêche.

Le Registre des appareils mobiles (RAM) qui se veut le pilier du développement numérique en RDC, peut-on lire, à travers ses différents projets dans le secteur d’éducation, en partenariat avec plusieurs entrepreneurs locaux continue d’améliorer ses services en répondant positivement aux exigences de la population congolaise.

“En baissant les frais mensuels de certification et en rallongeant le cycle de prélèvement, RAM fait mieux en RDC que dans beaucoup de pays, oui, il n’y a pas qu’en RDC que l’enregistrement des appareils mobiles existe. L’identification des appareils mobiles est véritablement une nouvelle dimension dans le fonctionnement des télécommunications dans beaucoup de pays qui l’adoptent pour lutter notamment contre la fraude douanière, la contrefaçon et le vol des appareils mobiles”, explique la cellule de communication RAM.

En revanche, déclare-t-elle, le modèle économique du RAM en RDC est fondé sur la lutte contre les appareils contrefaits qui ont un impact non seulement sur la dégradation d’état de santé de la population, la sécurité du pays et des données personnelles des utilisateurs, mais aussi sur l’économie. “Il permet d’identifier les différents téléphones sur le territoire national, et en cas de vol de son appareil mobile, le RAM permettra de le bloquer grâce à son identité”, conclut cette cellule de communication RAM.

Il sied d’indiquer que cette mesure intervient après celle annonçant dernièrement que d’ici fin décembre, 112 sites WIFI Gratuit seront déployés sur toute la République et 300 sites supplémentaires en 2022.

Hervé Pedro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU