PUBLICITÉ

La tête de Christophe Mboso réclamée par plusieurs Députés signataires d’une pétition visant sa déchéance

Le Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso N’kodia est sur une chaise éjectable. Le speaker de la chambre basse du parlement est visé par une pétition initiée contre lui. L’initiative est portée par le Député Adrien Phoba, élu de Boma dans le Kongo-Central.

En réclamant sa tête, ces élus du peuple retiennent plusieurs griefs à charge de Christophe Mboso, notamment d’avoir transformé le parlement en une histoire privée, ainsi que la confiscation irrespectueuse de la parole aux Députés lors des interventions au cours des séances plénières.

« Nous avons perdu le prestige de notre chambre. On a muselé le débat, le Président ne veut pas libéraliser le débat, la démocratie n’existe pas alors que nous sommes au temple de la démocratie. Il a bloqué le débat, et même si vous introduisez les rapports des vacances parlementaires, il n’y a pas de suite, ensuite même au cours des plénières, même s’il y a une motion incidentielle ou motion d’ordre, il n’accorde pas la parole comme le dit le règlement », a fustigé Adrien Phoba.

Selon l’nitiateur de la pétition, de surcroît membre de l’Union Sacrée de la Nation, 98 signatures sont déjà récoltées et que dans les prochains jours, ce nombre pourrait arriver à 125 Députés exigé voire plus, pour le dépôt d’une telle initiative parlementaire, en vue du départ d’un membre du bureau.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU