jeudi, octobre 21, 2021
DRC
57,402
Personnes infectées
Updated on 21 October 2021 à 16:19 16 h 19 min
DRC
5,381
Personnes en soins
Updated on 21 October 2021 à 16:19 16 h 19 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 21 October 2021 à 16:19 16 h 19 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 21 October 2021 à 16:19 16 h 19 min

l'info en continu

Recrudescence des embuscades au Nord-Kivu et Ituri, les deux gouverneurs militaires prennent des nouvelles stratégies

- Publicité-

Il s’observe ces derniers jours, une recrudescence des embuscades dans les deux provinces concernées par l’état de siège à savoir le Nord-Kivu et l’Ituri, causées par les présumés rebelles ADF.

Pour pallier cette situation, les deux gouverneurs militaires de l’Ituri et Nord Kivu, respectivement les généraux de brigade Jhony Luboya et Constant Ndima, ont arrêté des nouvelles stratégies pour mettre fin à cette situation, lors d’une rencontre organisée le weekend passé dans la ville de Beni.

- Publicité-

D’après le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge, les deux autorités provinciales ont conjointement pris la décision de suspendre momentanément le trafic sur la route Beni-Comanda. Cette décision va leur permettre de prendre dans les prochains jours des dispositions utiles pour sécuriser totalement les usagers de cet axe ainsi que leurs biens.

Les deux gouverneurs ont effectué une visite d’inspection sur cet axe routier, enfin de se rendre compte des dégâts matériels causés par les Adf dans une embuscade contre un convoi escorté par la Monusco, laquelle embuscade a coûté la vie à quatre civils au côté des 16 véhicules, marchandises incendiées et plusieurs personnes portées disparues.

De son côté, la société civile de Oicha par le biais de son rapporteur, Kasereka Kasayiryo, craint que la population soit asphyxiée et sollicite la révision à la hausse de nombre des militaires appelés à escorter des convois. Toutefois elle encourage les Fardc à accélérer les oppositions de tracs des Adf enfin que la population redonne la confiance à l’état de siège.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU