mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Grogne des agents et cadres de la RTNC : Patrick Muyaya appelle au dialogue

- Publicité-

Les agents de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) sont en grève depuis la matinée de mardi 24 août. Ils ont décidé à ne plus prester s’ils n’obtiennent pas gain de cause à leurs revendications, entre autres l’intégration de la nouvelle grille barémique des salaires pour son insertion effective dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2022. Proposition déposée, selon ces grévistes, sur la table de l’actuel Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya Katembwe.

De retour à Kinshasa après un séjour dans la partie Est de la RDC, le Ministre de la communication et médias Patrick Muyaya a adressé, ce mercredi 25 août, une invitation à la délégation syndicale et à l’Intersyndicale pour statuer sur cette grève à la RTNC.

- Publicité-

Tard dans la soirée de ce même mercredi, il s’est rendu à la RTNC pour non seulement écouter les agents mais aussi, répondre à leurs désidératas.

Sur place, le Porte-parole du Gouvernement a laissé entendre l’ouverture incessante des pourparlers entre le Syndicat des agents de la RTNC et le Gouvernement.

Sous un ton ferme, Patrick Muyaya a déclaré que « la grève, le cahier des charges, nous y avons répondu point par point d’une part, mais d’autre part, et le plus important pour le personnel de la RTNC, c’est surtout veiller au contenu, à la qualité des services rendus au public. Il nous faut réformer, le temps est arrivé ».

Parmi les revendications des grévistes figurent, entre autres, la signature par l’actuel ministre de la communication et des médias du nouveau barème salarial devant être effectivement inséré dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2022, dont les conférences sont en cours.

Ils affirment par ailleurs que le Ministre du budget refuse de payer le solde du barème ajusté comme convenu dans le protocole d’accord signé entre le banc syndical et le gouvernement le 4 avril 2019.

Ils évoquent aussi dans leurs revendications, « l’éternel dossier de la redevance Radio-Tv qui prive d’année en année le souffle de vie à la RTNC et à ses travailleurs ».

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU