lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Maï-Ndombe : le carburant prévu pour l’exétat volé au dépôt de la division de l’EPST

- Publicité-

Le carburant prévu pour déployer les superviseurs de l’examen d’Etat a été volé dans la nuit du dimanche à lundi 23 août, apprend POLITICO.CD des sources de l’EPST, au dépôt de l’inspection principal provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et technique de la province éducationnelle Maï-Ndombe 1 à Inongo.

Selon le constat fait par les autorités de l’EPST Maï-Ndombe 1 ensemble avec l’OPJ du ministère public, les malfrats, qui ont cassé la serrure du dépôt, ont emporté au moins 11 bidons de 25 litres d’essence équivalant à un fit et 75 litres ainsi que 17 bidons de 5 litres de SAE 40.

Ce carburant volé était prévu pour le déploiement des équipes et cadres pour l‘encadrement et la supervision des épreuves de l’examen d’état aux différents axes. 
L’inspecteur principal provincial, Albert Lompengo, estime que cet acte ignoble va pénaliser le déploiement de ces équipes sur terrain : « Nous sommes en train de déplorer le que (ce carburant) c’est ce que nous avons prévu pour déployer les gens qui doivent aller à l’examen d’État. Certainement nous serons pénalisés parce que maintenant nous entrons dans l’extraordinaire », dit-il à la radio onusienne Okapi.

- Publicité-

Pour lui, ces superviseurs ne peuvent pas emprunter le lac pour atteindre les centres. « Ces bidons d’essence volés c’est pour l’intérêt de nos filles et fils du Maï-Ndombe qui doivent aller présenter l’examen d’État. Alors, pour que l’examen arrive dans tous les coins où il y a les centres d’examen, il faut qu’il y ait déploiement des gens. Ces gens ne peuvent pas traverser le lac avec des pirogues ».

Le directeur provincial de cette direction de l’EPST, Richard Mpampanye, de son côté, condamne fermement ce vol. Une plainte a été déposée contre l’inconnu au parquet général du Maï-Ndombe.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU