dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Défaite de la RDC au secrétariat exécutif de la SADC : « Tshisekedi a choisi la diplomatie de forcing au lieu d’une diplomatie de charme, de lobbying et de conviction » (Barnabé Kikaya)

- Publicité-

En clandestinité, l’ancien conseiller diplomatique du président honoraire Joseph Kabila, Barnabé Kikaya critique la défaite de la République Démocratique du Congo à l’élection du secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Dans un article qu’il a publié sur son blog, Kikaya Bin Karubi reconnaît la bonne intention de la RDC de postuler à ce poste ainsi que, les potentiels de son candidat, Faustin Lwanga .

- Publicité-

« Faustin Mukela Luanga est le candidat idéal qui a les capacités intellectuelles et techniques pour animer soit la ZLECAF soit la SADC, deux organisations qui viennent tour à tour de lui préférer des candidats moins méritants que lui. Une chose est certaine, le surdoué RDCongolais aurait pu apporter un plus à la SADC, cette organisation sous régionale à laquelle nous appartenons et qui est toujours à nos cotés chaque fois que notre pays traverse une zone de turbulences comme c’est le cas pour le moment », a-t-il soutenu.

Cependant, il estime qu’au-delà de la bonne intention, il a fallu une méthode. Ce qui, à l’en croire a manqué à la République Démocratique du Congo.

« Mais seulement voilà, là où il y avait une bonne intention, il manquait la méthode. Et une diplomatie sans méthode conduit toujours à l’échec. Et c’est exactement ce qui vient de nous arriver », a-t-il écrit.

Barnabé Kikaya pointe du doigt le président Tshisekedi dans l’échec de la candidature de la RDC à ce poste.

« Au lieu d’une diplomatie de charme, de lobbying et de conviction avec des arguments massus, le Président Tshisekedi, comme à ses habitudes, a choisi la diplomatie de défi et de forcing. C’est ainsi qu’il engage un bras de fer au sommet contre le Président du Botswana Mokgweetsi Masisi qui lui, avec élégance a fait le déplacement de Kinshasa à la recherche d’un consensus sur la question », tacle l’ancien conseiller de Joseph Kabila.

Il sied de rappeler que c’est botswanais Elias Magosi qui l’a emporté sur le candidat congolais Faustin Lwanga. Il est le 7ème secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), il va donc diriger l’organe d’harmonisation et de pilotage stratégique du processus de l’organisation pour les quatre prochaines années. Il remplace remplace à ce poste la tanzanienne Stergomena Lawrence Tax.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU