dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Nord-Kivu : une dizaine de morts et plus de 50 maisons incendiées par les ADF à Bashu

- Publicité-

Les rebelles ADF ont de nouveau signé une nouvelle attaque sanglante à Kathanda, village situé dans la chefferie de Bashu, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), la nuit du jeudi à ce vendredi 20 août 2021.

Selon des sources contactées sur place, ces assaillants ont pris d’assaut cette agglomération pendant vers minuit. Au-moins 10 personnes ont péri au cours de cette incursion sanglante et plusieurs autres portées disparues.

- Publicité-

Cette information est aussi confirmée par le député provincial Saïdi Balikwisha, élu de la région, qui renseigne par ailleurs que cette attaque constitue un acte de représailles contre les échecs qu’ils ont subi suite à la pression militaire exercée sur eux dans la vallée de Mwalika.

Cet élu confirme que les ADF ont visé à travers cette attaque, décourager l’armée et fragiliser le mariage civilo-militaire qui est au bon port.

« Je crois que c’est un acte de représailles car les ADF sont malmenés par les FARDC, voilà ils n’ont plus de force de récupérer leurs bastions aujourd’hui contrôlés par les FARDC. Ils veulent faire leurs actions dans des villages afin de décourager les forces loyalistes et fragiliser l’armée.nous ne pouvons pas cédé à ses caprices, nous sommes dernières l’armée », a-t-il fait savoir.

Suite à cette situation, il recommande l’armée de toujours continuer à combattre ces assaillants tout en sécurisant les agglomérations.

Cependant certaines sources, précisent aussi que plus de 50 maisons ont été incendiées par ces sadiques avant qu’ils ne se volatilisent dans la nature.
Cette attaque est la première à être enregistrée dans cette partie en dépit de ces événements terrifiants, l’armée poursuit ces opérations de traque.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

EN CONTINU