mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Yves Bunkulu et Jean-Jacques Mbungani prennent des stratégies de sensibilisation pour lutter contre la consommation de la drogue « bombé »

- Publicité-

La consommation des stupéfiants et d’une drogue locale appelée «bombé » inquiète les autorités. C’est dans ce cadre que le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani a reçu son homologue de la Jeunesse et Nouvelle Citoyenneté, Yves Bunkulu, ce mardi 17 août 2021.

Très inquiet de ce phénomène, Yves Bunkulu a partagé avec le patron de la Santé publique pour étudier ensemble les stratégies en termes de sensibilisation et prévention afin de sauver la jeunesse congolaise.

- Publicité-

« Je suis venu alerter mon collègue de la Santé, sur les méfaits de ce type de drogues en poudre qui sévit actuellement aux milieux des jeunes alors qu’elle peut causer d’énormes dangers sur le plan sanitaire. Nous avons échangé, particulièrement, sur la drogue «bombé» comme aime l’appeler les kinois. Et, aussi une autre drogue appelé ‘‘Muvoke’’, qui est une plante consommée par inhalation dans la province du Nord Kivu qui cause des sérieux problèmes de santé. Face à cette situation, l’urgence s’impose. Il faudra ensemble trouver rapidement le moyen pour éradiquer ce phénomène qui gangrène notre société », a expliqué le Ministre de la Jeunesse et de la Nouvelle citoyenneté.

Le ministre en charge de la Jeunesse estime qu’il est nécessaire que des mesures idoines soient prises d’urgence pour mettre fin à ce fléau.

A l’issue de leur échange, une commission mixte a été mise en place dont le but est de travailler pour sortir ces jeunes qui se sont lancés dans cette nouvelle industrie de la consommation de la drogue, à travers le programme national de lutte contre la drogue et la toxicomanie.

« Ce service technique du Ministère de la Santé publique et les experts de la question de l’éducation et de l’encadrement de la jeunesse pourra nous aider à dégager des pistes de solutions que nous allons soumettre au gouvernement sous formes des propositions concrètes et des mesures à prendre pour décourager la consommation de ces stupéfiants », a ajouté le ministre de la Jeunesse.

Par la même occasion, Yves Bunkulu a invité les jeunes à arrêter de la consommation de ces types de drogue, notamment « bombé », préjudiciables à la santé.

Bombé ou catalyseur est une drogue extraite des résidus du tuyau d’échappement des véhicules constituée de monoxyde de Carbonne et d’azote avec une combinaison de la nutriline qui est très dangereux pour la santé.

Les conséquences de cette drogue sur les personnes qui la consomment sont très néfastes. Sur le plan sanitaire, elle entraîne la perte de mémoire en cas d’excès, la sinusite, lorsqu’elle est consommée en brute.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU