mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Kinshasa : 301 nouveaux délinquants « Kulunas » déportés à Kaniama Kasese par le Service National

- Publicité-

La police nationale congolaise (PNC) a présenté mardi 17 août, au Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, trois-cent-un (301) délinquants communément appelés « Kuluna » avant leur évacuation de Kinshasa vers le centre pilote Mzee Laurent-Désiré Kabila de Kanyama Kasese dans la province du Haut-Lomami.

Le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise/Ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo indique que cette opération qui est la septième vague porte à 2.100 le nombre des jeunes inciviques déjà conduits à Kaniama Kasese pour y effectuer des travaux de champs et être initiés aux différents métiers devant leur rendre utiles au sein de la société, notamment la maçonnerie, la plomberie et autres, dans le cadre de l’encadrement et du redressement qu’ils doivent subir à travers le Service national.

- Publicité-

L’autorité urbaine a, à cette occasion, félicité le commissaire général de la Police nationale Congolaise de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo pour le travail abattu et le responsable du Service national, le général Jean-Pierre Kasongo pour le travail déjà réalisé.

Cette opération vise, d’une part, a expliqué le Gouverneur, à éradiquer le banditisme urbain, un fléau qui constitue une autre source d’insécurité dans la Capitale Congolaise et, d’autre part, à faire de ces délinquants des hommes utiles qui participent au développement de la société.

Il promet d’amener cette opération jusqu’au bout et ne compte pas abandonner surtout face aux nombreuses critiques sur le prétendu non respect des droits de l’homme. Selon le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa, ces jeunes délinquants jouissent de leurs droits élémentaires tels que le droit d’être nourris, habillés et seront mis au service de la Nation pour assurer notamment l’autosuffisance alimentaire.

Il n’est pas question de fléchir même si beaucoup d’entre eux ont fui la capitale pour échapper à la traque, a souligné le gouverneur, précisant que d’ici fin septembre prochain, l’opération va atteindre le nombre de 2.500 Kulunas.

Il a reconnu par ailleurs que, la dénonciation des propres membres de famille de ces hors-la-loi a beaucoup contribué à la réussite de cette opération.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU