mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Luttant pour « une justice sociale », le Club « Tokomi Wapi » de Eliezer Ntambwe pose ses piliers à Kisangani

- Publicité-

C’est officiel. Le Club Tokomi Wapi (Ndlr Où en sommes-nous ?), piloté depuis plusieurs années par le député national Eliezer Ntambwe, vient de poser ses piliers dans la ville de Kisangani, en province de la Tshopo. La sortie officielle a été effective dans une cérémonie solennelle organisée, dimanche 15 août 2021, dans l’esplanade du complexe scolaire Etoka, en présence des autorités administratives et plusieurs membres du Club.

Dans une entrevue accordée à la presse, au sortir de la dite solennité, l’ingénieur Maurice Ndongo, Coordonnateur du Club « Tokomi Wapi »/Kisangani, a articulé ses opinions à trois volets qui résument les objectifs fixés par cette association sans but lucratif. Il s’agit notamment d’une lutte positive pour une justice sociale, l’équité et l’équilibre en République démocratique du Congo.

- Publicité-

« Nous voulons une justice sociale, l’équité, de l’équilibre dans la société. Que tout le monde vive décemment dans ce pays. Et surtout dans la ville de Kisangani. Voilà pourquoi aujourd’hui, autour de Ndeko Eliezer Ntambwe, notre président national, nous nous sommes dits nous acceptons le combat qu’il est entrain de mener pour la justice sociale, pour l’égalité et l’équité. Nous lançons aussi le Club Tokomi Wapi. » a expliqué Maurice Ndongo.

En à croire le coordonnateur de « Tokomi Wapi » dans la Tshopo, plusieurs actions vont suivre dans l’actif du Club. Bien avant, des cadres d’échanges seront mis sur pieds d’œuvre et faire des plaidoiries pour pousser le ton et parvenir à la résolution de certains problèmes sociaux. Cela, a-t-il indiqué, rentre dans le leitmotiv de la création du Club afin d’atteindre les objectifs assignés.

« Tokomi Wapi c’est une question en Lingala qui veut dire Où en sommes-nous. Tout simplement pour dire qu’on a marre de voir que les choses promises par nos dirigeants ont du mal à être réalisées. Nous avons dans les auspices de vieillards, des gens qui sont malnutris, nous avons encore dans les hôpitaux, des femmes qui manquent des moyens après l’accouchement. Des jeunes par-ci par-là chôment et c’est comme ça qu’on se pose la question où en sommes-nous, Tokomi wapi. » a ajouté l’Ir Maurice Ndongo.

Dans ses perspectives, ce club, créé par Eliezer Ntambwe, à l’époque Journaliste de surcroît, préconise lancer une campagne « Pesa Moninga sourire » afin d’épauler les plus démunis, donner sourire aux personnes du troisième âge et aux femmes qui accouchent. À Kisangani, ce club Tokomi wapi enregistre déjà plusieurs adhésions de membres qui s’appellent affectueusement « amis. »

« Le club est apolitique. Il regroupe toutes les couches de la populations notamment des jeunes et toute personne âgée se sentant libre de nous accompagner. » a indiqué Mr Ndongo, point focal du club dans la Tshopo.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU