jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 16:32 16 h 32 min

l'info en continu

Nord-Kivu : « les dossiers des députés nationaux qui soutiennent des groupes rebelles seront transférés à la justice » (FARDC)

- Publicité-

Face au bras de fer d’un groupe de députés nationaux qui s’opposent à l’état de siège en vigueur depuis le 06 mai au Nord-Kivu et en Ituri, le porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Général Sylvain Ekenge, menace de transférer à la justice certains dossiers des députés nationaux et provinciaux qui soutiennent les groupes armés dans l’est de la RDC.

Dans une interview accordée à Congo Assure le lundi 16 août à Beni, cet officier a fait savoir que certains élus de la région, qu’ils qualifient des « illusionnistes », soutiennent les forces négatives.

- Publicité-

« Ils ne sont pas pour la paix, car la plupart d’entre eux soutiennent les groupes armés qui tuent, kidnappent, violent et détruisent notre écosystème. Donnez-moi le nom d’un seul député provincial qui a sorti un seul ADF de la brousse », a déclaré l’officier général de l’armée.

Il a cependant indiqué que quelques uns parmi ces députés ont des antécédents avec la justice mais n’ont jamais été condamnés suite à des immunités qu’ils ont obtenues après avoir été élus par la population.

« La meilleure façon de les neutraliser c’est les mettre en prison… On va le faire, à partir de maintenant ils seront interpellés, entendus, jugés et condamnés…Ils croient qu’ils vont le faire comme ils l’ont fait dans le passé, mais pas pendant l’état de siège », a-t-il ajouté.

Récemment, une dizaine de députés provinciaux dénonçaient des comportements malsains que subissent les populations de cette partie de la RD Congo, depuis la proclamation de l’état de siège.

Pour rappel, à Kinshasa, un groupe de députés nationaux avaient boycotté la plénière consacrée à la prorogation pour la sixième de l’état de siège décrété depuis le 6 mai dernier par le Chef de l’État.

Selon ces élus nationaux, la situation sur terrain est inquiétante et alarmante malgré les opérations militaires pour la traque des forces négatives. Ils ont également enregistré plusieurs bavures des forces loyalistes pendant l’état de siège.

Dominique Malala

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense que l’état de siège n’est pas synonyme de l’état de faire fermer la bouche aux députés; ils ont le droit comme tout le monde de donner leur points de vue sur l’ état de siège. le gouvernement militaire doit être prêt à recevoir les critiques venant de partout afin d’améliorer leur prestation.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :