mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 7:30 7 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 7:30 7 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 7:30 7 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 7:30 7 h 30 min

l'info en continu

L’Assemblée Nationale a consommé près de 100 millions de dollars entre janvier et juillet 2021

- Publicité-

La Direction Générale des Politiques et Programme Budgétaire (DGPPB) a dévoilé depuis le 11 août dernier son rapport sur les états de Suivi Budgétaire de janvier à juillet 2021 soit 7 mois. Lesquels États s’articulent sur deux points notamment le suivi quantitatif des dépenses ainsi que le suivi de la fluidité du circuit (volume des dépenses libérées d’une étape à une autre en relatif et en absolu).

Dans ce rapport dont une copie est parvenue, ce lundi 16 août 2021, à POLITICO.CD, la DGPPB évalue les prévisions budgétaires de l’Assemblée nationale à 355 476 633 020 CDF (trois cent cinquante-cinq milliards quatre cent soixante-seize millions six cent trente-trois mille vingt) équivalent de près de 178 millions de dollars américains avec un taux fixé à 2.000 FC pour 1 dollars américains.

- Publicité-

Il ressort dans ce rapport que 200 029 644 469 CDF (deux cent milliards vingt-neuf millions six cent quarante-quatre mille quatre cent soixante-neuf) ont été transférés à la Chambre Basse du Parlement, au lieu de 207 milliards de francs congolais prévus en sept mois, de janvier à juillet 2021.

Dans le volet suivi quantitatif des dépenses, les États de suivi budgétaire provisoires à fin juillet 2021 renseignent un nouveau global d’exécution des dépenses de l’ordre de 4 billions de CDF contre les prévisions linéaires de 7 billions de CDF, soit un taux d’exécution de 59, 6% pour toutes les institutions de la RDC.

La Direction Générale des Politiques et Programme Budgétaire (DGPPB) rappelle aux acteurs de la chaîne que depuis janvier 2019, les avis de débit ne sont plus disponibles dans la chaîne de la dépense, car, dit-elle, la Banque Centrale du Congo (BCC) censée les renvoyer, ne le fait pas. Dans cet ordre, précise la DGPPB, il est à rappeler que le volume de dépense transférées n’est pas forcément identique au volume de dépenses réellement payées.

Par ailleurs, la DGPPB recommande aux services impliqués dans la chaîne des dépenses le respect du calendrier de transmission des encaissements et décaissements du Trésor ; le respect de la procédure du circuit à la dépense ; le renvoi automatique par la Banque Centrale du Congo des avis de débit dans la chaîne de la dépense ; la transmission régulière des décaissements du Trésor à la DGPPB par la DTMF pour permettre de produire les ESB conciliés avec le TOFE pour ne citer que ceux-ci.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU