dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Nord-Kivu : « l’arrivée des troupes kenyannes donne une lueur d’espoir au retour de la paix » (Me Achille Kapanga)

- Publicité-

Les reactions fusent de partout quelques jours après l’arrivée des troupes kenyannes dans la region de Beni en renforcement de la FIB afin de soutenir les FARDC dans la traque des groupes armés, principalement les rebelles ADF. Maître Achille Kapanga, analyste politique et ancien Maire de Beni, a estimé ce vendredi 13 août 2021 que cette présence kenyanne donne de l’espoir au retour de la paix et fait savoir que la population a hâte de voir à quoi cela va aboutir.

« La Monusco est une grande force qui est déjà en RDC depuis plus de 10 ou 15 ans. Si on vient renforcé les équipes sur terrain, ce qu’on a trouvé certaines failles. Nous estimons que les forces qui étaient sur place étaient suffisantes, même si elles ont montré leur limite. On veut voir à quoi cela va aboutir », a-t-il fait savoir.

- Publicité-

Cet acteur politique fustige le fait que certains élus du Nord-Kivu et de l’Ituri cherchent le populisme en se comportant comme dans une période de campagne électorale et ne parlent pas le même langage. Ils les exhorte ainsi à conjuguer les efforts ensemble.

« Les élus qui viennent, au lieu d’expliquer à la population comment se comporter dans l’État de siège, ce que le gouvernement prévoit, le budget de l’État prévoit ceci et nous, nous avons réalisés ceci. Mais on vient comme si on vient en campagne électorale. Nous sommes encore 2021, que les gens soient calmes. nous demandons à nos autorités, surtout à nos élus de voir comment mettre les efforts ensemble. J’ai même suivi qu’il y a des sons de cloche différents entre les élus nationaux et provinciaux et même ceux de l’Ituri, parce qu’il n’ y a pas une concertation », a-t-il conclu.

Notons qu’une délégation composée de 4 députés nationaux, dont trois élus du territoire de Beni et un de la ville de Butembo se journe dans la région de Beni pour porter main forte à l’État de siège, mais également évaluer les actions sur terrain.

Isaac Bin-ngeve

- Publicité -

EN CONTINU