PUBLICITÉ

Nord-Kivu : le Vice-Gouverneur interdit formellement la consommation du sel de volcan Nyiragongo

Le Vice-Gouverneur de la province du Nord-Kivu, le Commissaire Divisionnaire Ekuka Lipopo Jean Romuald, a interdi non seulement l’utilisation mais également la consommation du sel de volcan. Cette annonce ressort d’un communiqué de presse rendu public ce jeudi 12 août 2021.

Le Commissaire Divisionnaire, Ekuka Lipopo Jean Romuald, informe à la population qu’il y a eu une étude scientifique sur la substance minérale blanchâtre provenant de la lave du volcan Nyiragongo.

« Chers compatriotes, nous tenons à vous informer qu’une étude scientifique a été effectué conjointement par l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) et le Centre d’Expertise d’Evaluation et de Certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses(CEE) sur la substance minérale blanchâtre provenant de la coulée de lave du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier », peut-on lire dans ce communiqué signé par le Vice-Gouverneur du Nord-Kivu.

Cette étude est intervenue, peut-on lire, après avoir constaté l’utilisation par la population de la Chefferie de Bukumu et ses environs, de ladite substance minérale, aux fins des besoins domestiques, à la place du sel de cuisine.

Il précise que les résultats de cette étude scientifique révèlent que cette substance minérale blanchâtre contient des éléments impropres à la consommation.

« Cependant, les résultats obtenus au laboratoire après analyse de ce produit, révèlent qu’il contient des traces d’éléments impropres à la consommation, notamment : des substances siliceuses insolubles dans l’eau, des traces des métaux lourds ainsi que des traces des substances radioactives. Il ne s’agit donc pas de sel de cuisine soluble communément utilisé ».

De ce fait, il interdit formellement la consommation de ce produit qui s’est révélé nocif, étant donné qu’il contient plusieurs éléments toxiques pour le corp humain. Il affirme que cette mesure a été prise pour le bien-être de la population et pour sa sécurité alimentaire.

Il invite, par ailleurs, la population à rester vigilant et à partager ce message auprès de leurs proches pour le bien-être de tous.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU