PUBLICITÉ

Semaine mondiale de l’allaitement maternel en RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi donne le go

La Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, a procédé, ce mardi 10 août, au lancement de la semaine mondiale de l’allaitement maternel en République Démocratique du Congo. C’était au Pullman Hôtel de Kinshasa, avec le Secrétariat Général à la Santé Publique, dans le cadre du Programme National de Nutrition (PRONANUT), avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Ces activités prendront fin le 17 août 2021.

Chaque année, la RDC consacre, à l’instar des autres pays, une semaine au mois d’août pour protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel. La RDC, fidèle aux recommandations internationales et agissantes en harmonie dans le concert des nations, organise une campagne en marge de la célébration de cette semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM) durant ce mois d’août 2021. Le thème retenu pour cette année au niveau regional est : « Plus fort avec le lait maternel uniquement » et au niveau mondial : « Protéger l’allaitement, une responsabilité partagée ».

À en croire les termes des références de ces activités, l’allaitement maternel n’est donc pas seulement l’affaire de femmes mais il nécessite l’encouragement et le soutien de tous, à savoir : les pères, les membres de la famille, la communauté, les agents de santé, les leaders politiques, administratifs, religieux et sociaux, les Médias, les employeurs, les décideurs qui doivent renforcer le soutien apporté aux mères allaitantes pour qu’elles puissent donner à leurs enfants un bon départ dans la vie.

C’est dans ce contexte, note ce document, que la Premiere Dame de la RDC Mme Denise Nyakeru Tshisekedi, en sa qualité de « Championne de la Lutte contre la malnutrition » a participé et lancé, elle-même, les activités de la SMAM 2021 dans le souci de contribuer dans l’amélioration de la situation nutritionnelle des enfants et femmes de la RDC.

En effet, plusieurs activités relatives à la promotion de l’allaitement maternel et le code congolais de commercialisation du substitut du lait maternel seront organisés, apprend-t-on, en marge de cette célébration.

Parmi les objectifs poursuivis de cette campagne, nous pouvons citer notamment :

• Contribuer à la réduction de la morbi-mortalité infantile due à la malnutrition sous toutes ses formes en accroissant l’application des directives nationales sur l’allaitement maternel.

• Sensibiliser la population sur l’importance de l’allaitement maternel en tant que fondement de la vie et le code congolais de commercialisation du substitut du lait maternel à travers des messages ciblés par de multiples canaux de communication ;

• Renforcer l’engagement des décideurs et partenaires de développement en faveur de l’allaitement maternel et le code congolais de commercialisation du substitut du lait maternel ;

• Renforcer l’engagement des médias à mettre en évidence l’importance de l’allaitement maternel en tant que fondement de la vie et le code congolais de commercialisation du substitut du lait maternel ;

• Accroître les capacités des communautés locales (société civile, leaders d’opinions, leaders religieux, prestataires et tradipraticiens). à mener un « plaidoyer à la base » en faveur de l’allaitement maternel et le code congolais de commercialisation du substitut du lait maternel.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU