mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 10:30 10 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 10:30 10 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 10:30 10 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 10:30 10 h 30 min

l'info en continu

Le Parti Orange fustige l’incitation à la haine tribale et annonce sa proposition de loi contre ce fléau

- Publicité-

Le parti Orange de Fiyou Ndondoboni a dit, au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 10 août 2021, constater avec regret la montée d’un cran des exacerbations depuis un certain temps des messages incitatifs à la haine tribale de la part des acteurs divers, politiques ou de la société civile.

Selon le Président de ce parti Orange, en effet, ces messages soutenus et relayés à tort par des leaders censés servir des modèles à la masse portent le germe de la destruction du vouloir vivre collectif.

- Publicité-

À l’en croire, ces messages interviennent juste au moment où le Chef de l’État, Félix Tshisekedi s’est engagé à résoudre le problème de base de la communauté à savoir l’insécurité à l’Est et le son social du peuple congolais.

«Le tribalisme est porté des anti-valeurs qui vont en l’encontre de la construction de l’unité nationale. Il constitue un fléau qui nuit gravement à la cohésion nationale. Et pourtant, nous sommes un peuple fort et puissant, notre identité est celle de la grandeur. Ce n’est que dans l’unité dans la constitution d’une véritable Nation que nous pouvons bâtir notre influence et leadership dans cet environnement ride», a déclaré Fiyou Ndondoboni président du parti Orange.

Ainsi, il estime que le contexte socio politique actuel caractérisé par la tendance consistant à infecter les débats sur la nationalité et le processus de désignation des animateurs de la CENI par la peste du tribalisme, ne saurait laisser indifférent tout Congolais épris du sens et de la valeur de la cohésion nationale.

Pour poser les bases de sa réflexion, Fiyou Ndondoboni évoque les articles 13, 22, 23, 24 et 66 de la constitution qui prévoient la disposition légale quant à ce.

A cet effet, le parti Orange se dit porteur d’une proposition contre l’incitation à la haine tribale afin de bloquer tout élan ou tendance tribale qui constitue un frein pour le développement de la RDC.

Cette proposition de loi comporte 3 axes suivants :

  1. La prévention de la haine tribale ;
  2. Le renforcement et la diversification de la sanction à l’encontre des auteurs de l’incitation à la haine tribale et ;
  3. L’organisation et la consécration d’une territoriale des non-originaires.

Fiyou Ndondoboni a promis de saisir les présidents de deux chambres du Parlement ainsi que les différents acteurs politiques en vue d’obtenir l’adhésion de tout un chacun à cette proposition de loi.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU