mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 6:30 6 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 6:30 6 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 6:30 6 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 6:30 6 h 30 min

l'info en continu

Baisse sensible des cas COVID-19 en RDC : possible assouplissement des mesures barrières

- Publicité-

Le Comité Multisectoriel de riposte contre la Covid-19 a enregistré une baisse des nouvelles contaminations des cas de COVID-19 en République Démocratique du Congo, rapporte l’Agence Congolaise de Presse (ACP) après le compte rendu d’une réunion dudit comité présidée, le vendredi 6 août dernier à l’immeuble du gouvernement, par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

D’après le Ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, indique l’ACP, cette réunion avait pour but de prendre des mesures efficientes sur l’évolution de cette crise sanitaire en RDC car, fait-il savoir, il était important de revoir toutes les mesures qui ont été prises pour faire face à la 3ème vague de la pandémie de COVID-19 déclarée depuis le 13 mai dernier où le nombre de cas avait fortement augmenté.

- Publicité-

«Dès lors que nous avons constaté qu’il y a une baisse sensible des cas de COVID-19 sur l’étendue du territoire national, surtout dans la ville province de Kinshasa, avec quelque hausse notamment dans les provinces du Haut-Katanga, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Lualaba, il était important de voir ce qu’il faut faire dans les jours à venir. Plusieurs experts ont donné des avis en lien avec cette baisse de circulation de virus dans notre pays», a-t-il expliqué.

Et de renchérir : «Nous avons remis ce rapport au chef du gouvernement qui va échanger avec le Chef de l’État, afin que des mesures idoines soient prises. Il est important de dire qu’à ce jour, notre pays évolue dans le sens de la surveillance de la pandémie à COVID-19 et cela se fait efficacement»

Ont pris part à cette réunion, les ministres sectoriels à l’occurrence Jean-Jacques Mbungani de la Santé, Aimé Boji du Budget et Muhindo Nzangi de l’ESU. Sans oublier, les membres du comité de riposte conduits par le Docteur Jean-Jacques Muyembe, l’Administrateur Général de l’Agence nationale de Renseignements (ANR), le Gouverneur de la ville de Kinshasa et autres experts concernés.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU