PUBLICITÉ

Enterrement de l’étudiant Shama Kwete : « il est inacceptable que la vie des gens soi fauchée par des policiers mal formés » (Muhindo Nzangi)

C’est dans la journée de ce dimanche 08 août que le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi a rendu hommage à Honoré Shamakwete étudiant en deuxième graduat sciences de l’information et de la communication tué le 24 juillet dernier par un policier alors qu’il participait avec ses camarades à un travail pratique de Cinema.

Dans son oraison funèbre, le patron de l’enseignement supérieur de la RDC a salué la mémoire d’un courageux jeune homme, parti de Lomami pour Kinshasa avec l’espoir d’aider un jour sa famille.

« Je suis venu personnellement ici par amour, et aussi pour témoigner mon attachement à cette famille. Je me mets à la place de cette famille, je me souviens en 2002 quand j’avais quitté mon village pour poursuivre mes études en ville, mon père faisait la pêche, mais m’avait remis toute son économie. Je me mets à la place de cette famille qui avait tout misé sur son fils, apprendre qu’il a été tué par un policier est inacceptable », a dit Muhindo Nzangi à la presse.

Et d’ajouter :  » je viens respectueusement présenter au nom du Président de la République Felix Antoine Tshisekedi du Premier Ministre et du mien propre mes condoléances à la famille biologique de l’étudiant Honoré ainsi qu’a toute la communauté estudiantine « 

Pour le patron de l’ESU congolais, l’heure est venue pour le gouvernement de rectifier les tirs en ce qui concerne les éléments de l’ordre mal formés.

« Des tous les témoignages que je viens de recevoir de l’étudiant, je me vois à travers ce jeune homme. C’est pour cela que je crois qu’il est inacceptable que la vie des gens soient fauchées par des policiers mal formés. Je crois que cet événement malheureux va pousser le gouvernement à rectifier les tirs », a-t-il conclu son message.

Noter que cet enterrement intervient après la condamnation à la peine des morts par le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Ngaliema vendredi 06 août 2021 dans la soirée, à Kinshasa Mont-ngafula dans une procédure de fragrance, des deux Policiers qui étaient en détention provisoire. Au sujet de leur collègue auteur du tir qui avait ôté la vie à l’étudiant Honoré Shamakwete le tribunal ne s’est prononcé car n’étant pas saisi. Mais aussi par ce qu’il est toujours en fuite.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. “il est inacceptable que la vie des gens soit fauchée par des policiers mal formés »
    Bonjour Politico,
    Depuis un moment, j’assiste impuissante à la publication de vos articles malheureusement truffés de fautes de grammaire, d’orthographe et de conjugaison.
    C’est à croire qu’il n’y a pas de rédacteur en chef. Pour un média qui dispose d’un aura aussi remarquable, autant d’imperfections décrédibilisent le sérieux investi dans le traitement de l’actualité.
    Veuillez revenir à vos standards. Ceci n’est pas excusable.

Comments are closed.

EN CONTINU