mardi, octobre 26, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 26 October 2021 à 2:28 2 h 28 min

l'info en continu

Décès d’un congolais en Inde : le Ministre de droits humains appelle au calme en attendant les conclusions des enquêtes

- Publicité-

Le Ministère des Droits Humains, Albert-Fabrice Puela s’est dit choqué de la disparition de la disparition de l’étudiant Joël Shindani décédé mystérieusement à Bangalore en Inde dimanche dernier en plein détention.

Écœuré par cette nouvelle, Albert-Fabrice Puela appelle tout de même la population irritée au calme tout en rassurant que le gouvernement congolais suit de très près les enquêtes en cours afin d’élucider les circonstances étranges qui ont occasionné sa mort.

- Publicité-

« Tel le bruit d’un arbre qui s’écroule, la vie arrachée dans la jeunesse choque nos esprits. Nous avons appris avec consternation la mort de notre compatriote Joel Shindani Malu qui faisait ses études universitaires en Inde », a t’il déploré .

A lui de renchérir « Nous suivrons attentivement ce dossier avec l’aide du Gouvernement Indien afin d’élucider les circonstances étranges qui ont occasionné sa mort ».

Quelques jours avant ce message du ministre en charge des Droits humains, le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères a reçu l’ambassadeur de l’Inde en RDC, qui lui a fourni des explications sur la mort de Joël Malu Shindani, étudiant résident à Bangalore, une ville scientifique de l’Inde.

Selon le diplomate Indien, le jeune Congolais de 27 ans avait été piégé par la police indienne. Il a été par la suite attrapé avec la drogue. Arrêté, il a fait, quelques heures après, un malaise à la station de la police. Conduit à l’hôpital, il est décédé peu de temps après.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU