lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 18:28 18 h 28 min

l'info en continu

Butembo: l’état de siège, un manque à gagner pour certains commerçants ambulants

- Publicité-

Au cours d’une interview exclusive accordée jeudi 5 août 2021 à POLITICO.CD, l’association des saucisseurs de Butembo, ASOBU a haussée un cris d’alarme sur la baisse catastrophique de la vente de la saucisse suite à l’instauration de la mesure du couvre-feu exigeant à toute la population de ne pas circuler au-delà de 21 heures locales dans le cadre de l’État de siège, mais aussi à cause de l’insécurité grandissante sur les axes routiers Butembo-Beni-kasindi et Komanda à l’est de la RDC.

Héritier Mukonomoja, Président des vendeurs ambulants des saucissons, appelle les autorités militaires et policières de vite accomplir leur mission pour éviter que la population ne meurt de la famine.

- Publicité-

« Notre vente a lamentablement baissée. Un saucisseur qui écoulait avant 12 kg de viande par jour, n’arrive plus à écouler 5 kg pendant 48h. l’État de siège nous importune par le fait que nous vendions plus le soir à partit de 18h jusqu’aux environs de 23h en visant les buvettes. Certains clients nous provenaient d’autres entités quand ils venaient s’approvisionner ici à Butembo. mais suite à l’insécurité, les routes sont impraticables. Que l’État de siège accomplisse le plus vite possible son objectif pour nous permettre de vivre. Il ne suffit pas seulement de proroger sans tenir compte du social de la population ici », a-t-il souligné.

Il sied de noter que suite à l’insécurité grandissante dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les denrées alimentaires ont augmentés de prix à plus de 30%, au point que plusieurs ménages et des déplacés n’arrivent pas à s’en a procurer quotidiennement.

Isaac Bin-ngeve

- Publicité -

EN CONTINU