mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 8:30 8 h 30 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 8:30 8 h 30 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 8:30 8 h 30 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 8:30 8 h 30 min

l'info en continu

Décès d’un congolais en Inde : Gentiny Ngobila appelle les Kinois au calme et demande aux Indiens de vaquer à leurs activités

- Publicité-

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka condamne les actes de vandalisme et pillage ciblant les magasins des indopakistanais dans la journée du mercredi 04 août après le décès d’un étudiant congolais dimanche dernier à Bangalore en Inde.

Gentiny Ngobila estime qu’ucune circonstance ne peut justifier des actes de vandalisme contre ceux qui ont choisi notre ville comme leur lieu d’affaires et de résidence. Il indique que Je condamne la ville ne ménagera aucun effort pour appréhender et poursuivre les auteurs.

- Publicité-

Par ailleurs, il appelle les Kinois au calme et demandé aux expatriés de vaquer à leurs activités.

« Nous devons garder notre bonne réputation. Pendant que les enquêtes sont en cour en Inde, je lance un appel à tous les expatriés qui exercent leurs activités dans la ville de Kinshasa, d’y vaquer librement et leur rassure d’une protection sans faille tant de leurs personnes que de leurs biens », a indiqué Gentiny Ngobila.

Après les tensions observées mercredi 04 août à Kinshasa, le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères a reçu l’ambassadeur de l’Inde en RDC, qui lui a fourni des explications sur la mort de Joël Malu Shindani, étudiant résident à Bangalore, une ville scientifique de l’Inde.

D’après le diplomate Indien, le jeune Congolais de 27 ans avait été piégé par la police indienne. Il a été, par la suite, attrapé avec la drogue. Arrêté, il a fait, quelques heures après, un malaise à la station de la police. Conduit à l’hôpital, il est décédé peu de temps après.

Au lendemain de son décès, une manifestation des ressortissants africains a été violemment réprimée par les forces de l’ordre indiennes. Cinq manifestants de différents pays africains ont été arrêtés et sont poursuivis pour émeute et destruction de bien publics

Carmel NDEO

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Cet article est truffé de fautes d’orthographe; jetant un discrédit sur l’auteur ainsi que le Rédacteur en Chef. Vous nous avez habitués à un travail de qualité; merci de ne pas rabaisser vos standards au nom de l’instantanéité.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :