jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min

l'info en continu

« Nous n’avons qu’un seul pays, que personne ne nous divise en nous incitant à la violence » (Jeunesse UDPS)

- Publicité-

La Ligue des Jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ( UDPS), sort de silence face à la tendance à attribuer au Secrétaire Général de ce parti Augustin Kabuya, les attaques enregistrées contre le Cardinal Fridolin Ambongo et dans certaines paroisses.

Dans un communiqué publié ce lundi 2 août 2021, la direction politique de la ligue des Jeunes de UDPS, s’est insurgée contre la déclaration de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), indexant le Secrétaire Général, Augustin Kabuya, aux attaques contre les paroisses catholiques et le Cardinal Fridolin Ambongo.

- Publicité-

Ainsi, la ligue des jeunes de l’UDPS s’est dite estomaquée par la conclusion controversée découlant de la déclaration de la CENCO qui selon elle, cite « arbitrairement » son Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya, dans une mise en scène de mauvais goût.

« Pendant que le SG Kabuya lors de sa communication avec la base du Parti avait insisté et donné des instructions claires et nettes aux combattants de ne pas utiliser les voies des faits face aux déclarations injustes et partisanes des certains hauts représentants de confessions religieuses contre l’UDPS et le Chef de l’État», déplore la ligue des jeunes de l’UDPS.

La jeunesse du parti présidentiel rappelle que depuis la création de son parti, les jeunes n’ont cessé de marcher sur les pas des pères fondateurs, dont le feu Etienne Tshisekedi.

« Cette marche est selon le mode de lutte appelée « la non-violence », c’est-à-dire une résistance non-armée, patriotique et déterminée. C’est ce qui nous a permis de conquérir le pouvoir. La Jeunesse de l’UDPS se bat pour la conservation démocratique de ce pouvoir chèrement acquis, en respectant, sans partager, les avis contraires venant des autres », a-t-elle soutenu.

Dans cette optique, la jeunesse de l’UDPS, met en garde toute personne ou groupe de personnes qui s’évertuera, via des mises en scène montées, de citer la Jeunesse de l’UDPS sans aucune preuve judiciairement valable.

« Ce conglomerat de criminels et prédateurs de la quiétude des congolais sera mis à nu et traduit devant les instances judiciaires compétentes », prévient elle.

Par ailleurs, elle appelle la jeunesse congolaise à l’unité.

« A la Jeunesse congolaise toutes tendances confondues, sachez que nous n’avons qu’un seul pays. Alors, que personne ne nous divise en nous incitant à la violence, ce qui nous affaiblira et notre nation par la même occasion », a-t-elle conclu.

Dans sa déclaration faite ce lundi 02 août à Kinshasa, la Cenco a lié les actes de vandalisme à l’endroit de la résidence du cardinal Fridolin Ambongo aux propos du Secrétaire Général de l’UDPS à la veille de ces faits.

« Juste le jour après, ce dimanche 01/08/2021, nous avons été une fois de plus troublés par les actes de vandalisme, accompagnés des injures macabres, posés à l’archevêché de Kinshasa et à la résidence de Son Eminence le cardinal par un groupe des jeunes non autrement identifiés qui, dans leur discours ont repris certains propos du Secrétaire Général de I’UDPS », a indiqué la Cenco.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU