PUBLICITÉ

État de siège : Sama Lukonde attendu en Ituri

Le Premier Ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde est attendu dans la province de l’Ituri, placée sous état de siège par le Chef de l’État Félix Tshisekedi dans le but de répondre offensivement aux menaces des groupes armés. Cette annonce a été faite lundi 2 août, à travers les médias, par le député national Raymond Tchedya Patay qui est dans la délégation d’avance du Premier Ministre.

Selon cet élu de la circonscription de Djugu, territoire sous théâtre des violences terroristes, le Chef du gouvernement congolais aura deux acquis importants dans l’actif de son séjour en Ituri. Il s’agira notamment d’évaluer ensemble avec les autorités gouvernementales sur place en Ituri les retombées de l’État de siège, et aussi venir en rescousse avec les moyens du gouvernement aux nombreux déplacés internes.

« Il y a pas très longtemps, le caucus des députés de l’Ituri a été reçu par le premier ministre Sama Lukonde. Il a été question de dire au gouvernement que l’Ituri appartient au Congo, ce qui se passe ici doit attirer l’attention du gouvernement à l’instar de ce qui se fait ailleurs. Nous avons dit des vérités et nous avons déploré la passivité du gouvernement. C’est ainsi qu’aujourd’hui je vous informe que nous sommes de l’équipe d’avance du premier ministre. » a annoncé le député Raymond Tchedya.

Et d’indiquer : « dans notre équipe d’avance, il y a le ministre national des affaires humanitaires qui est venu concrétiser sa promesse d’assistance sociale à ces nombreux déplacés ici dans les différents sites en Ituri. Et ça c’est déjà un premier acquis. Le deuxième acquis sera la présence du premier ministre Sama Lukonde que nous attendons. Nous n’avons pas voulu que le gouvernement commence à faire l’évaluation de l’État de siège à Kinshasa sur base des rapports administratifs qui peuvent être erronés. C’est ainsi que nous avons sollicité et nous avons obtenu l’arrivée du premier ministre ici à l’Ituri pour venir palper de doigt les réalités de l’État de siège, écouter la force vive, et partant avec nous les députés, nous allons décidé s’il faut mettre fin à l’État de siège ou non. S’il faut continuer, il faut des orientations. »

Toutes fois, Raymond Tchedya Patay n’a pas révélé le jour de l’arrivée du Premier Ministre. Cependant, en Ituri, le décor se peaufine pour lui réserver un accueil délirant. Une forte délégation constituée essentiellement des députés nationaux, du Ministre des affaires humanitaires et autres membres du gouvernement, a déjà fait le déplacement pour Bunia, depuis le weekend dernier.

Depuis plus de deux mois, la province de l’Ituri, secouée par les théâtres de massacres et activisme des groupes armés locaux et étrangers, est placée sous État de Siège. Dans ce cadre, l’armée régulière est en action pour endiguer la crise sécuritaire connue dans la région depuis des années.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU