PUBLICITÉ

Beni : un agent de l’ANR et un militaire lynchés pendant l’arrestation d’un chef du quartier soupçonné de complicité avec les ADF

Un agent de l’agence nationale a été lynché par quelques habitants du quartier Rwangoma, une entité située dans la commune Beu, dans la ville de Beni (Nord-Kivu).

D’après nos sources proches de la Police Nationale Congolaise (PNC), commissariat urbain de Beni, qui a confirmé l’information, la victime connue sous le nom de Sombo Gonza Olivier Gomez a été tuée lorsqu’elle était en mission de service avec son collègue des FARDC, le capitaine John Kitalebe de l’auditorat militaire pour procéder à l’arrestation de la cheffe adjointe du quartier Rwangoma, accusée de collaborer avec les rebelles ADF.

Selon la même source, c’est lorsque ces victimes procédaient à l’embarquement de la présumée collaboratrice des ADF qu’elle va criée au secours faisant croire à la population qu’elle fait face aux kidnappeurs.

« C’est vers 18h00 qu’ils sont allés procéder par l’arrestation au quartier Rwangoma d’une femme (cheffe adjointe), présumée collaboratrice des ADF. Cette dernière, avant d’être embarquée dans la voiture, a crié aux kidnappeurs, pour que les jeunes barbares du quartier lui viennent au secours et à la résistance. Pendant que le chauffeur a quitté le lieu, Gomez et John sont restés à la merci de leur colère pour subir le sort indésirable. Le corps de Gomez gît à la morgue, le Capt John aux soins et la dite femme (Kavhuho Mayani) aux arrêts. Par ailleurs, c’est cette femme qui aimerait orienté le massacre a Rwangoma en date du 30 juin dernier, dont quelques filles rescapées venaient de révéler les manœuvres du drame à leur retour dans la ville », peut-on lire dans un communiqué de la Police.

Ce cas de justice populaire est condamné par plusieurs sources qui exigent des enquêtes et que les coupables répondent de leurs actes.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Publicité -

EN CONTINU