dimanche, octobre 17, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Profanation des églises : « Jamais pareils actes sacrilèges ne s’étaient produits avec une telle intensité en RDC » (Moïse Katumbi)

- Publicité-

À travers un court message publié ce lundi 1 août, Moïse Katumbi, Président du parti politique « Ensemble pour la République » dit condamner « avec la plus grande fermeté » l’attaque de la résidence du Cardinal Fridolin Ambongo. Moïse Katumbi condamne également la profanation des églises, « un acte sacrilège ». Il appelle pour la fin de l’intolérance.

« Je condamne avec la plus grande fermeté les profanations d’Eglises au Kasaï, ainsi que les pressions exercées devant la résidence de Mgr Fridolin Ambongo. Jamais pareils actes sacrilèges ne s’étaient produits avec une telle intensité en RDC.
Il faut mettre fin à l’intolérance », a déclaré Moïse Katumbi sur son compte Tweeter.

- Publicité-

L’archidiocèse de Kinshasa a invité, à travers un communiqué publié lee dimanche 1 août, les fidèles catholiques à rester vigilants pour empêcher la dégradation du patrimoine ecclésial.

Ce message fait suite, à une manifestation organisée le même dimanche devant le centre Lindonge ainsi que devant la résidence du cardinal Fridolin Ambongo, par un groupe des jeunes.

« Nous regrettons profondément cette attitude peu responsable. Nous mesurons et évaluons, sur tous les plans, ces actes que nous désapprouvons fermement aussi que leurs conséquences.
Aussi invitons nous tous les fidèles catholiques à rester vigilants pour empêcher toute dégradation du patrimoine ecclésial et prudents pour ne pas se laisser influencer par personne », peut-on lire dans ce communiqué signé par le secrétaire général de la chancellerie de l’archidiocèse de Kinshasa, Abbé Georges Njila.

En effet, un groupe des jeunes se sont présentés le dimanche 1 août devant evant le centre Lindonge dans la commune de Limete avant de se rendre à la résidence du cardinal Fridolin Ambongo. Ils ont scander des chansons avant de se lancer aux jets de pierres. La police a dû intervenir pour calmer la situation.
Sur ce, l’archidiocèse a tenu à remercier la police nationale congolaise pour ce service qui a permis de remettre de l’ordre.

« Nous remercions les services de la police nationale pour leur promptitude à disperser ces assaillants », a déclaré Abbé Georges Njila.

Rappelons que dans la ville de Mbujimayi chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, l’église Cathédrale a été saccagée le samedi 31 juillet dernier par la population.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU